Stromae perd complètement la boule, Olivier Minne : "Oui, je suis gay" et "Claude François était tyrannique"

Stromae : "Je perds la boule complè­te­ment", "Claude François était tyrannique et despotique", la vie sexuelle fantastique de Carla Bruni, Olivier Minne : "Oui, je suis gay", Laura Smet : "La presse people ne raconte que des conneries", Alizée arrête sa carrière et Penélope Cruz : "Je refuse de répondre à ce genre de question" : voici les derniers potins de stars.

Stromae : "Je perds la boule complè­te­ment"

Stromae : "Je perds la boule complè­te­ment" © Isopix

S'il arpente sans relâche les défilés en compagnie de son épouse et créatrice de mode Coralie, Stromae semble plus éloigné que jamais d'un retour sur la scène musicale. La faute à ce maudit traitement contre le paludisme qui, à l'époque, l'avait contraint à mettre fin à son unique tournée sur le sol africain...

L'interprète de "Alors on danse" ou "Papaoutai" a raconté sa longue convalescence lors d'un entretien avec le journal Libération. "Pour être honnête, j'ai été hospi­ta­lisé donc là je suis encore un peu sous trai­te­ment et c'est pour ça que je me réveille tard", a expliqué l'artiste bruxellois qui a depuis modifié son existence de fond en comble.

"J'ai fait une réac­tion au Lariam, un anti­pa­lu­dique, super super grave. J'ai fait une décom­pen­sa­tion psychique. Je perds la boule complè­te­ment. C'est vrai­ment pas chouette. J'ai fait une rechute il n'y a pas long­temps. Alors, je ne m'impose pas d'horaires compliqués", a précisé Stromae qui n'envisage pas de faire son come-back. "Je n'ai plus trop envie de chanter. Je croise souvent des gens qui me disent "alors, c'est quand le prochain album ?" Le plus important aujourd'hui, c'est que je sois bien avec moi-même".

"Claude François était tyrannique et despotique"

"Claude François était tyrannique et despotique" © Isopix

Près de 40 ans après sa mort accidentelle, Claude François continue de passionner les foules. Arte s'apprête en effet à diffuser un reportage détonant sur le musicien prodige. Intitulé "Claude François, l'ombre du tableau", Karl Zéro et sa compagne se penchent sur l'envers du décor et sur la personnalité "despotique et tyrannique" de Cloclo.

Dans les années 70, Claude François était l'artiste préféré des Français. Mais derrière sa chevelure blonde et ses inoubliables pas de danse, se cachait un perfectionniste absolu. Lors d'une séquence, on aperçoit ainsi le chanteur et ses Claudettes en pleine répétition mais l'ambiance est asphyxiante.

Froid et distant, Claude François semble ailleurs et désintéressé alors que ses danseuses se crêpent le chignon en plein tournage. "Loin de son image glamour, le Cloclo des coulisses fait peur à tout le monde", explique la voix off. "Staline des plateaux, tyran­nique et despotique, si rien n'échappe à son œil d'aigle, c'est toujours pour la bonne cause. Celle d'une perfec­tion abso­lue".

Olivier Minne : "Oui, je suis gay"

Olivier Minne : "Oui, je suis gay" © Isopix

Interrogé sur sa sexualité iIl y a quelques années, Olivier Minne avait eu une réponse assez consensuelle. "Je suis hétéro... et homo", avait-il ainsi déclaré à RMC. Mais cette déclaration n'était que partiellement vraie. L'animateur de Fort Boyard a décidé de faire son coming-out selon Buzzfeed. "J'ai utilisé cette pirouette car je ne voulais pas renier les histoires que j'ai pu avoir avec des femmes".

"Je ne suis jamais passé par cette phase de dissimulation car tout s'est passé tranquillement dans une famille qui ne se posait pas de questions sur ça. Même vis-à-vis de la presse, je n'ai jamais fait de fausse paparazzade par exemple alors que je sais que certains de mes confrères ont fait ça", a expliqué le présentateur belge.

Les polémiques à propos du mariage pour tous ont été un déclencheur pour cet Ixellois de 50 ans. "Je n'ai jamais ressenti le besoin de faire mon coming-out étant plus jeune car la parole homophobe était sans doute moins libérée. Je ne voyais pas en quoi cela pouvait changer quoi que ce soit et c'est sans doute une erreur de ma part. Mais après le débat sur le mariage pour tous, c'était différent".

La vie sexuelle fantastique de Carla Bruni

La vie sexuelle fantastique de Carla Bruni © Isopix

En pleine promotion de son nouvel album intitulé 'French Touch', Carla Bruni a évoqué l'homme qui partage sa vie depuis 2007, Nicolas Sarkozy. "Je suis toujours attirée par mon homme, et je pense que lui aussi, j'espère en tout cas après toutes ces années", a-t-elle déclaré au site américain Refinery 29.

"Dans un mariage, il doit absolument y avoir du désir et de l'amitié. Quand nous vivions dans ce magnifique palais qu'est l'Elysée, je dînais avec lui à chaque fois qu'il n'avait pas d'autres engagements pour que nous puissions parler, parce que nous sommes amis. Mais nous avons aussi des relations sexuelles fantastiques", a lâché l'ex-mannequin.

"Le plaisir, pas seulement du sexe - celui de la vie- se précise avec l'âge. C'est plus sophistiqué. Il s'agit moins de quantité que de qualité", a encore précisé la quadragénaire qui continue à entretenir "une part de mystère". "Je pense qu'il faut être très attiré par la personne que vous épousez, parce que lorsque le désir s'éteint et qu'il n'y a plus de mystère, c'est là que vous êtes tenté d'aller voir ailleurs, de mentir et ensuite c'est terminé. Mais vous devez aussi très à l'aise, parce que la passion seule vous mènera à la destruction."

Laura Smet : "La presse people ne raconte que des conneries"

Laura Smet : "La presse people ne raconte que des conneries" © Isopix

Dans cette ère digitale où le buzz est devenu la norme, être une personnalité n'est pas de tout repos. Que dire alors si votre mère est une actrice de premier plan et si votre père est le chanteur préféré des Français... Laura Smet en a fait l'amère expérience depuis ses premiers pas sur terre mais sa patience a atteint ses limites et la jeune femme ne s'en cache pas !

"Attaquer ces jour­naux-là, je ne fais que ça", a-t-elle expliqué à Ouest France. "S'ils ne pouvaient plus exis­ter, ce serait bien pour tout le monde. Prenez l'exemple de Romy Schnei­der, ça l'a tuée. Ils ne racontent que des conne­ries et entre­tiennent une saga perpé­tuelle; ça génère de la haine entre les gens".

Fille de Nathalie Baye et Johnny Hallyday, l'actrice de 33 ans a dès lors choisi de vivre loin des projecteurs. "On se protège en travaillant sur soi, en faisant le ménage autour de soi, je n'ai pas beau­coup d'amis dans le métier; mes amis sont des gens comme vous, ils ont les pieds sur terre, ils ne sont pas en haut de l'affiche, ce sont souvent des amis d'enfance", a-t-elle précisé sans divulguer quelque information sur l'état de santé de son illustre géniteur, atteint d'un cancer...

Alizée arrête sa carrière !

Alizée arrête sa carrière ! © Instagram

Coup de tonnerre sur la Corse et sur l'ensemble du territoire français : Alizée a décidé de mettre défintivement sa carrière entre parenthèses pour se consacrer à l'une de ses passions : la danse ! Et bien évidemment, son compagnon Grégoire Lyonnet - rencontré sur les bancs de... Danse avec les stars - sera à ses côtés.

Révélée par "Graines de Star" en 1999, la célèbre interprète de "Moi... Lolita" n'a pas pris cette décision à la légère. "Quand j'étais petite et qu'on me deman­dait ce que je voulais faire, je répon­dais quelque chose en rapport avec la danse", a-t-elle confié à Télé Star. "La page musi­cale est tour­née oui, car je n'ai plus envie de faire d'album".

La jeune femme de 34 ans et son amour de danseur ont en effet ouvert un studio de danse à Ajaccio au mois d'août. "Avec Alizée, nous avions ce projet depuis long­temps, ça se concré­tise enfin pour la rentrée 2017", a posté Grégoire sur Instagram. "Je donne des cours de danse depuis que j'ai 15 ans dans le studio de danse de mes parents et ce que j'ai envie de faire à l'heure actuelle, c'est de trans­mettre la passion de la danse, apprendre à danser au plus grand nombre et faire progres­ser des danseurs de tout âge..."

Penélope Cruz : "Je refuse de répondre à ce genre de question"

Penélope Cruz : "Je refuse de répondre à ce genre de question" © Isopix

Désormais âgée de 43 ans, Penélope Cruz a trouvé un moyen bien à elle face aux questions incessantes et intrusives que lui posent certains journalistes. Interrogée par Gwyneth Paltrow dans le cadre d'un entretien pour Interview Magazine, l'égérie de Pedro Almodovar a révélé qu'elle ne supportait plus qu'on lui parle de son âge ou de vieillir à Hollywood.

"Les journalistes me posent cette question depuis que j'ai 22 ans : 'Avez-vous peur de vieillir?' C'est une question complètement dingue pour une fille de 22 ans et même pour une femme de 43. Je combats cette folie en refusant de répondre à la question", a-t-elle lâché sans détour. Visiblement agacée, la jolie Ibérique a poursuivi son plaidoyer : "Quand vient le moment de parler de l'âge d'une actrice, je me dis : 'What the fuck? Je ne vais même pas prendre deux minutes pour honorer cette question. Cela ne mérite pas ça'".

"Quelque chose a changé quand j'ai donné naissance à ma fille.
J'ai commencé à penser : 'Allons, on est en 2017 ! Pourquoi est-ce que les femmes doivent-elles encore parler de ça ?'" La Madrilène a ensuite clos le débat : "Quand je suis devenue mère – il y a presque sept ans – quelque chose a changé au plus profond de moi. Je me fous de choses qui étaient très importantes pour moi avant."

Cet article me rend ...
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

A lire également

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans