Ces acteurs marqués par un tournage

Certains tournages marquent plus que d'autres. Les acteurs peuvent en repartir avec des séquelles physiques ou mentales. Ou bien tout simplement souffrir de la trop grande notoriété d'un film.

Daniel Radcliffe

Daniel Radcliffe © Twocoms

À commencer par Harry Potter ! Euh... Daniel Radcliffe. L'acteur est entré dans l'adolescence avec le costume du célèbre sorcier. Dès l'âge de 13 ans, le monde entier l'a associé à Harry Potter. Une image dont il a bien eu du mal à se défaire. Une fois la saga Harry Potter terminée, Daniel Radcliffe a sombré dans une profonde dépression, mélangeant drogues et alcool. À seulement 21 ans, il a ainsi connu les cures de désintoxication à répétition.

Heath Ledger

Heath Ledger © Everett Collection

Le dernier film de Heath Ledger lui a sans doute coûté la vie. Dans « The Dark Knight », l'acteur australien incarne le fameux Joker. Un rôle qu'il a pris très à cœur, refusant de sortir de son personnage une fois la caméra éteinte. Heath Ledger a vécu des semaines entières à dormir 2 heures par nuit tant il était obsédé par son rôle. Hors plateau, l'acteur refusait de parler à quiconque essayant de communiquer avec Heath Ledger et non avec son personnage du Joker. Même pendant ses journées de repos, Heath Ledger venait traîner sur le plateau, toujours bien ancré dans son rôle du Joker. Ses collègues de tournage l'ont prévenu qu'il allait trop loin et qu'il devait faire attention. Après le tournage, Heath Ledger est décédé d'une overdose de médicaments.

Bill Murray

Bill Murray © Bakounine

« Un jour sans fin » a brisé l'amitié qui existait entre Bill Murray et Harold Ramis. Les deux acteurs avaient joué ensemble dans « Ghostbusters » et étaient restés très proches. Pour ce film, Harold Ramis était à la réalisation et Bill Murray en était l'acteur principal. Le premier voulait accentuer le côté comédie du film tandis que Bill Murray voulait assombrir son personnage. Les deux amis se sont méchamment engueulés. Pendant 21 ans, Harold Ramis et Bill Murray ne se sont plus adressé la parole. Bill Murray est tout de même revenu vers son ami lorsque celui-ci est tombé gravement malade et les deux acteurs se sont réconciliés un peu avant la mort de Harold Ramis.

George Clooney

George Clooney © Everett Collection

Pendant le tournage de Syriana, George Clooney a songé au suicide. L'acteur a eu un accident en effectuant une cascade lui-même. La colonne vertébrale de George était touchée et l'acteur avait du liquide rachidien qui lui coulait du nez. Ajouté à de grosses migraines et à des problèmes de mémoire, George Clooney a un peu paniqué. Heureusement, il n'a pas pensé au suicide trop longtemps puisqu'un neurologue a identifié le problème et l'a remis d'aplomb après deux, trois opérations !

Jake Lloyd

Jake Lloyd © YouTube

Incarner Dark Vador, ça peut être dangereux. Lorsque Jake Lloyd a interprété le jeune Anakin Skywalker à l'âge de 10 ans, il ne s'attendait certainement pas à morfler autant. Après avoir tourné dans Star Wars, Jake Lloyd a souffert de la méchanceté de ses camarades d'école, qui se moquaient de lui tant et plus. Sans compter les fans de Star Wars qui critiquaient sa prestation. Après ce rôle, sa carrière n'a jamais décollé et il a fini schizophrène.

Hayden Christensen

Hayden Christensen © Everett Collection

Décidément, Anakin Skywalker ne porte chance à personne. Après Jake Lloyd, c'est Hayden Christensen qui a pris le relais pour incarner Dark Vador dans sa jeunesse. Comme pour son prédécesseur, Hayden Christensen a pris cher de la part des fans de Star Wars. La carrière de l'acteur n'a jamais vraiment décollé et il a été catalogué Star Wars toute sa vie. Aujourd'hui, il a choisi une autre orientation et est devenu fermier.

William Atherton

William Atherton © s_bukley

Quand on joue très bien un rôle de méchant, ça peut vous coller à la peau pendant de longues années. William Atherton en a fait les frais avec son rôle de Walter Pen dans « Ghostbusters ». Pendant des années, des gens voulaient se battre avec lui quand ils le croisaient dans la rue. Les fans de « Ghostbusters » ont longtemps cru que William Atherton était aussi méchant que son personnage de Walter Pen.

Bruce Willis

Bruce Willis © PAN Photo Agency

Depuis le tournage de Die Hard (Piège de Cristal), Bruce Willis est quasi sourd d'une oreille. En effet, lors de la scène où McClane aka Bruce Willis tue les hommes de main de Hans Gruber, l'acteur manipule pas mal d'armes. L'une d'elles se trouvait un peu trop proche de son oreille gauche et depuis, Bruce Willis est dur de la feuille. Il vaut mieux lui parler dans l'oreille droite si on veut se faire comprendre !

Emma Watson

Emma Watson © Denis Makarenko

Les acteurs de la saga Harry Potter seront à jamais marqués par cette adolescence passée sur les plateaux de cinéma et cette célébrité précoce. Pour certains, c'est plus dur que d'autres. Hermione, par exemple, peut commencer une collection de bibles. Depuis Harry Potter, Emma Watson reçoit de nombreuses bibles que des chrétiens lui envoient pour « la sauver ». Certains chrétiens voient en Harry Potter le diable, l'antéchrist et veulent sauver l'innocente Emma Watson de ce chemin dangereux.

Ashton Kutcher

Ashton Kutcher © Everett Collection

En 2013, Ashton Kutcher a joué dans l'un des nombreux biopics au sujet de Steve Jobs. Pour incarner Steve Jobs, il a cru bon de reproduire son régime à base de fruits. Pendant un mois entier, Ahston Kutcher est devenu fruitarien. Ce qui veut dire qu'il a emmagasiné le sucre dans son corps et a provoqué des carences en protéines, graisses, calcium, fer et autres. Résultat : deux jours avant le début du tournage, Ashton Kutcher a fini aux urgences dû à des douleurs insurmontables provoquées par de nombreuses carences. L'acteur a tout de même mis quelques semaines à s'en remettre !

Cet article me rend ...
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

A lire également

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans