Johnny, un monstre sacré nommé Hallyday

Johnny, un monstre sacré nommé Hallyday © Photonews 1963

Un adieu au chanteur à travers l’album de sa vie.
La Belgique et la France pleurent un monstre sacré. Jean-Philippe Smet, devenu Johnny Hallyday à la scène, est mort cette nuit des suites d’un cancer.

Rockeur. Caméléon. Instinctif. Sensible. Intouchable. Phénix qui renait de ses cendres. Alors que les hommages pleuvent, les fans de Johnny pleurent celui qui chantait Retiens la nuit, Que je t’aime, Quelque chose de Tennessee, Allumer le feu, Gabrielle, Ma gueule, Marie, Vieille canaille, Laura, Noir c’est noir… Johnny  Hallyday aura surmonté les épreuves tête haute, problèmes d’argent, de maladie, de drogues, d’alcool, de divorces. Il a imposé son style à travers les modes. Devenu très jeune une légende, il incarne la plus grande star francophone à travers quatre générations. Le chanteur aux 110 millions de disques avait 74 ans.

Jean-Philippe Smet

Jean-Philippe Smet © Photonews

Jean-Philippe Smet nait à Paris le 15 juin 1943. Le divorce de ses parents (père belge artiste, et mère française, mannequin) l'oblige à suivre Hélène Mar, sa tante, et ses cousines Desda et Menen. Johnny côtoie alors le monde du cabaret et s’essaie à la guitare. Saltimbanque, il apprend le spectacle sur les routes de Londres à Copenhague. De retour à Paris, Johnny découvre le rock'n'roll et Elvis Presley.

Le nom de son cousin

Le nom de son cousin © Isopix

Hallyday. Son nom vient du mari de sa cousine Desda. Il restera dans les annales. Lee Lemoine Ketcham, alias Lee Halliday, était danseur. Cet Américain est devenu le « père de cœur » de Jean-Philippe Smet. Lee Hallyday le surnommait Johnny…


Une jeunesse sur scène

Une jeunesse sur scène © Photonews

Le succès s’installe : Johnny enchaîne les premières parties de Sacha Distel et Raymond Devos. Johnny devient vite la tête de file de la vague yéyé. En 1961, il forme un groupe de musiciens, les Golden Strings.


Salut les copains

Salut les copains © Photonews

En 1962, Johnny a déjà vendu un million de 45 tours de de « Let's Twist Again ». Son album « Salut les Copains », du nom du journal dans lequel il a la première place des colonnes, cartonne.

Un tombeur

Un tombeur © Isopix

La star du rock se montre à Cannes en 1962. Il flirte sur une plage avec une starlette. Johnny est déjà un tombeur, au charme irrésistible.

Premiers films

Premiers films © Isopix/Collection Christophel/Hoche Productions / Les Productions De La Gueville

Avec sa gueule, Johnny devait faire du cinéma. Le jeune homme est dirigé par Marc Allégret dans "Les Parisiennes" (1962). Noel Howard le fait jouer et chanter dans "D’où viens-tu Johnny" en 1963 (photo). Johnny enchaine les tournages de films peu marquants, entre les concerts : "Cherchez l'idole", "Le Spécialiste"...


Jean-Philippe fait l’armée

Jean-Philippe fait l’armée © Isopix

En 1965, Jean-Philippe Smet fait son service militaire en France. Le sergent Johnny Hallyday pose à Offenburg en Allemagne durant des manœuvres.

Mariage de deux étoiles

Mariage de deux étoiles © Isopix/AP Photo/Lind

En 1965, deux stars de la chanson se marient : Johnny Hallyday et Sylvie Vartan. Les fans sont en folie, leur histoire sera surmédiatisée.
Les chanteurs ont eu le coup de foudre dans les coulisses de l'Olympia en 1962.

Enfant abandonné

Enfant abandonné © Isopix

Johnny Hallyday n’a jamais supporté d'être seul, enfant abandonné par son père, ancien môme des rues.  Il s'est construit seul. A su s'adapter à son époque,  aux critiques. Et il est devenu une légende.

Le style Johnny

Le style Johnny © Isopix

Son regard d'acier, son charisme, son déhanché sexy et sa timidité font de lui une star. Johnny Stark qui lui fait signer un contrat chez Philips. Johnny fait son premier Olympia à Paris.

L’Olympia

L’Olympia © Photonews

Johnny et Sylvie à l’Olympia, Paris en 1967. Le couple est entouré de Jean-Jacques Debout et Charles Trenet.

Naissance de David

Naissance de David © Isopix

En 1966, Johnny annonce la naissance de son fils David Hallyday - Smet.

1970, "Point de chute"

1970, "Point de chute" © Isopix

En 1970,  Johnny Hallyday tourne le film “Point De Chute » de Robert Hossein. Le cinéma continue à lui faire les yeux doux. Mais c'est sur scène, en concert, que Johnny donne le meilleur de lui-même.

Johnny et Eddy Mitchell

Johnny et Eddy Mitchell © Photonews

Johnny Hallyday et Eddy Mitchell dans les années 1970. Un duo d’amitié solide, de vieilles canailles.

A propos de leurs influences, Eddy Mitchell a déclaré : « Johnny avait beaucoup de disques américains qu'on ne pouvait pas acheter en Europe, ce qui me permettait d'écouter tout ce que je ne pouvais pas écouter autrement. On passait souvent des après-midi et des soirées à écouter Presley, Bill Haley et des tas d'autres trucs qui n'étaient pas encore disponibles chez nous ».

Sylvie Vartan et Johnny, 1983

Sylvie Vartan et Johnny, 1983 © Isopix

En 1983, Johnny et Sylvie posent lors d’une soirée. Le regard de Sylvie semble perdu, annonçant la bisbrouille dans le couple.

Nathalie Baye et Johnny Hallyday

Nathalie Baye et Johnny Hallyday © Isopix

Début des années 80. La rencontre entre Johnny et Nathalie Baye est un coup de foudre. Mais Johnny est au plus mal, l’alcool le ronge et la dépression guette. Le couple aura une fille, Laura Smet.

Rock attitude, 1987

Rock attitude, 1987 © Isopix

Toute sa superbe sur scène : Johnny l’éternel rockeur. 1987, c’est l’année où il chante « Je te promets » à Bercy.

Décès du père, Léon Smet, 1989

Décès du père, Léon Smet, 1989 © Photonews

Léon Smet ne s'est jamais occupé de son fils. Johnny a rencontré son père pour la première fois durant son service militaire. Leur relation sera tendue, même si le fils tente d’aider le père, alcoolique. En 1989, Johnny assiste aux funérailles de Léon Smet à Schaerbeek, seul. La star confiera plus tard, « mon père a fait de moi un déraciné. Une déchirure qui me marquera à vie. »

1990 : Les années Eddie Barclay

1990 : Les années Eddie Barclay © Isopix

Dans les années nonante, Johnny Hallyday fait partie de la bande à Barclay, le producteur : la star passe du bon temps à Saint Tropez avec Daniel Hechter, Darry Cowl, Stephane Collaro, Carlos et Yves Mourousi, Eddie et Caroline Barclay (1991).

Phénix

Phénix © Photonews

Malgré les soucis d’argent, les divorces, les problèmes d’assuétudes… il survit.
Emblème de la jeunesse en quête d’indépendance au début des années 1960, régulièrement raillé par les intellos, Johnny reste le phénix qui renait de ses cendres.

Le Zénith

Le Zénith © Isopix

D'octobre 1984 à février 1985, Johnny sur scène au Zénith à Paris pendant 3 mois,  du jamais vu. Le rockeur retournera dans cette salle pour recevoir une Victoire de la musique sur scène (photo).

Johnny et Laeticia en 1996

Johnny et Laeticia en 1996 © Isopix

Mannequin, Laeticia Boudou rencontre Johnny via son père, un ami du chanteur (qui tient une boite de nuit à Miami). Ensemble, Johnny et Laeticia vont vivre une vie plus calme et adopter deux fillettes.

Jean-Philippe au cinéma

Jean-Philippe au cinéma © Photonews

Le cinéma aime Johnny, le mythe, le personnage. Il aura tourné avec de grands cinéastes : Costa-Gavras. Godard. Canet. Mais c’est dans son propre rôle qu’on le préfère, qund il joue Jean -Philippe. Cette photo montre la complicité entre Fabrice Luchini et Johnny Hallyday, pendant la promo du film "Jean-Philippe" de Laurent Tuel.

Dernier monstre sacré du rock français

Dernier monstre sacré du rock français © Isopix

Johnny Hallyday, mort à 74 ans, aura abordé presque tous les genres musicaux et séduit quatre générations de francophones.
Dieu sur scène, Johnny aura gardé une part de jeunesse indestructible, qui défiait le temps.


Johnny entretenu chez chacun de ses fans l’illusion de posséder en soi une part de jeunesse indestructible, résistante aux années, aux soucis d’argent, aux maladies et aux divorces. Emblème de la jeunesse en quête d’indépendance au début des années 1960,


Un monument

Un monument © Isopix

Ce 6 décembre, suite à l'annonce du décès de Johnny Hallyday, les hommages pleuvent, en tête celui du président Emmanel Macron. Johnny Hallyday est devenu un monument national.

Découvrez aussi le dossier : Johnny Hallyday, les chansons de notre vie

Cet article me rend ...
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

A lire également

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans