Ces personnages de film pas si fictifs

Quand la réalité dépasse la fiction, cela donne souvent de très bons scénarios de films. De « 7 ans au Tibet » au « Loup de Wall Street » en passant par « Pocahontas », découvrons ces personnages de cinéma inspirés de la vie réelle...

Pocahontas

Pocahontas © Disney

Pour beaucoup, l'Indienne rebelle est directement issue de l'imagination des studios de Walt Disney. Pourtant, Pocahontas a bel et bien existé ! Née vers 1595, la jeune femme participe en effet au mythe fondateur des États-Unis. Kidnappée, elle aurait appris les « bonnes manières », le christianisme et l'anglais quand elle était encore prisonnière. En 1614, elle se maria en Virginie avec Rolfe et devint Rebecca Rolfe. En 1617, elle décéda suite à un voyage en Angleterre. La légende raconte qu'elle n'aurait pas supporté la pollution de Londres...

Elephant Man

Elephant Man © EPA

Le film de David Lynch est en effet un biopic romancé de la vie de Joseph Merrick (interprété par John Hurt), un Britannique présenté comme phénomène de foire sous le surnom d'« Elephant Man ». On raconte que lorsqu'elle était enceinte, sa mère avait failli se faire piétiner par un éléphant. Cet événement serait la cause des nombreuses malformations de Joseph Merrick, qui l'empêchèrent, jusqu'à la fin de sa vie, à 27 ans seulement, de travailler et de mener une vie normale.

Dracula

Dracula © Shutterstock

Le prince roumain de Valachie, Vlad III Basarab, inspira la légende de Dracula. Le souverain était littéralement assoiffé de sang. Certaines sources indiquent en effet que Vlad « L'Empaleur » aimait saucer la fin de ses plats du sang de ses ennemis. Son surnom, Draculea, signifiant « fils du dragon » fut repris par Bram Stoker pour le personnage de son roman. Ouvrage ensuite vu et revu au cinéma : en 1931 par Tod Browning, en 1993 par Francis Ford Coppola, en 2012 dans le dessin animé « Hôtel Transylvanie » et en 2014 par Gary Shore.

Le loup de Wall Street

Le loup de Wall Street

Jordan Belfort a écrit l'histoire insensée de sa biographie en prison... Grand bien lui en a pris ! L'escroc qui a détourné plus de 100 millions de dollars offre à Martin Scorcese l'un des films les plus populaires de ces dernières années. Si le scénario avantage Leonardo di Caprio, Jordan Belfort était un vrai salaud, sans scrupules. Par contre, comme dans le film, il a bel et bien coulé le yacht de Coco Chanel en Sardaigne et écrasé un hélicoptère dans son jardin, sous les effets de la drogue.

Viktor Navorski (Le Terminal)

Viktor Navorski (Le Terminal) © EPA

L'histoire de Viktor Navorski, bloqué à l'aéroport américain JFK et joué par Tom Hanks, est en effet inspirée de la mésaventure de Mehran Karimi Nasseri. Le parcours de cet Iranien est pour le moins romanesque. Après avoir demandé l'asile dans de nombreux pays européens, la Commission des Nations Unis lui accorde le droit d'asile en Belgique, en 1980. Malheureusement, par un concours de circonstances, il perd ses papiers. Il décide alors de s'installer dans le terminal 1 de Roissy Charles de Gaulle où il restera 11 ans !

Heinrich Harrer (7 ans au Tibet)

Heinrich Harrer (7 ans au Tibet) © Shutterstock

Le film de Jean-Jacques Annaud, sorti en 1997, est directement tiré du livre « Sept ans d'aventures au Tibet », l'autobiographie de l'alpiniste Heinrich Harrer. L'Autrichien, interprété par Brad Pitt, a vraiment séjourné au Tibet de 1944 à 1951, région reculée et austère interdite aux étrangers par le gouvernement chinois. Il se lia d'amitié avec le Dalaï-Lama et fit connaître la culture tibétaine aux Occidentaux, qui n'en avaient jusque-là jamais entendu parler.

Ed Gein

Ed Gein © EPA

Le tueur en série Ed Gein inspira non pas un, mais au moins 3 films. Surnommé le « Boucher de Plainfield », on raconte qu'il commença à déterrer les morts après le décès de sa mère. Condamné pour le meurtre de 2 femmes, on retrouva chez lui de nombreux morceaux de corps, issus de cadavres différents. Il prend les traits de Norman Bates dans le film « Psychose » d'Alfred Hitchcock, mais aussi d'Hannibal Lecter dans « Le Silence des Agneaux » ou de Leatherface dans « Massacre à la Tronçonneuse ».

Miss Sheperd (The Lady in the Van)

Miss Sheperd (The Lady in the Van) © Shutterstock

Ce film réalisé par Nicholas Hytner est adapté du roman d'Alan Bennett, d'après une histoire vraie. Interprétée par Maggie Smith (le professeur McGonagall dans la saga « Harry Potter »), Miss Sheperd est en effet une femme âgée qui vécut dans une caravane au bout de l'allée de l'écrivain pendant près de 15 ans, jusqu'à sa mort.

Intouchables

Intouchables © Belga

L'histoire vraie de Philippe Pozzo di Borgo et d'Abdel Sellou, respectivement François Cluzet et Omar Sy, a valu à ce dernier son premier César. Le film d'Éric Toledano et d'Olivier Nakache, sorti en 2011, raconte la rencontre entre deux hommes que tout oppose et leur improbable amitié au fil des mois. Selon l'autobiographie du milliardaire : « Comme dans le film, il a répondu à mon annonce pour continuer à toucher les allocations chômage, ensuite il s'est dit que l'hôtel particulier du 7ème était un coffre-fort facile à dévaliser. En fait, il est resté dix ans.»

Le Pianiste

Le Pianiste © Shutterstock

Devenu culte, le film retrace la survie dans le ghetto de Varsovie de Wladyslaw Szpilman jusque l'invasion soviétique. Tandis que sa famille est déportée, le musicien, joué par Adrien Brody, parvient à s'échapper et se cache chez un officier allemand. Mélomane, ce dernier lui procure tous les jours de la nourriture en échange de quelques notes de piano... Réalisée par Roman Polanski et sortie en 2002, l'histoire remporte de nombreux prix, dont la Palme d'Or, 7 Césars et 3 Oscars.

Cet article me rend ...
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

A lire également

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans