Série: "7 seconds", rien n’est juste même pour les coeurs purs

En un instant, la vie d’une famille est anéantie. La série « Seven seconds » raconte un drame familial poignant, celle d’un garçon tué par un flic. Au cœur d’une Amérique tendue par des questions raciales, comment expliquer la lenteur de la justice et les dérives au sein de la police ? Seuls les individus déterminés à lever le voile sur cette sombre histoire parviendront à leurs fins. Découvrez la série originale Netflix "Seven seconds", une série qui conjugue drame, émotion, justice.

Série: "7 seconds", rien n’est juste même pour les coeurs purs © JoJo Whilden / Netflix

A Jersey City, le décès d'un garçon afro-américain de 15 ans entraîne le camouflage d'un scandale policier et une enquête longue et angoissante. Après qu'un flic blanc, Peter Jablonski, a percuté accidentellement un adolescent noir et s’est enfui, les tensions raciales vont exploser dans cette ville du nord des Etats-Unis... Le petit gars se nommait Brenton Butler, il n’avait que 15 ans. Un jour, il ne va pas à l’école, il roule à vélo et percute une voiture. De flic. La police, au lieu de laisser les preuves de l’accident tente de camoufler le drame.

Une famille dévastée

Une famille dévastée © JoJo Whilden / Netflix


Comment ne pas défaillir face à la mort d’un enfant ? Un décès qui n’a pas eu lieu tout de suite, puisque le garçon est plongé dans le coma. Très vite, les parents de Brenton Butler (Regina King, Russell Hornsby) vont se retrouver sans ressources et bien seuls dans la maison qu’ils venaient d’acheter à crédit. Une question les ronge : qui a tué leur fils unique ? La mère, Latrice Butler (Regina King, imposante dans sa quête obsessionnelle) est bien déterminée à retrouver celui qui a écrasé son fils et ne l’a pas emmené à l’hôpital.

Flics et voyous

Flics et voyous © JoJo Whilden / Netflix

Dans la police, il y a ceux qui savent et se taisent, et ceux qui croient en la vérité. Ces derniers semblent être rares... Celui qui renverse l’adolescent est un jeune flic, qui vient de rejoindre une équipe à Jersey City. Très vite, Peter Jablonski (Beau Knapp ) réalise que la bande avec laquelle il travaille n’a rien de net, et que les magouilles cachent de gros trafics.

Les héros

Les héros © JoJo Whilden / Netflix

Pour mener l’enquête, une avocate (Clare-Hope Ashitey) et un enquêteur droit dans ses pompes (Michael Mosley) auront quelques épreuves à surmonter pour prouver que l’affaire Butler était un coup monté.

A ces personnages hauts en couleur, on s’attache immédiatement. L’actrice Clare-Hope Ashitey fait frémir, dans son interprétation tout en finesse de KJ Harper, une avocate désabusée et alcoolique, devenue l’assistante du procureur. Enfin, les fans de la série « Ozark » retrouveront avec plaisir l’acteur Michael Mosley, en flic divorcé, qui cherche un peu de tendresse auprès de ses chiens.

Tensions raciales

Tensions raciales © JoJo Whilden / Netflix

Bien dans l’air du temps, la série originale Netflix "Seven seconds" arbore des questions d’actualité qui submergent les Etats-Unis depuis des années. On ne peut qu'éprouver de l'empathie pour cette famille plongée dans le deuil et de la colère envers le système juridique et les arcanes de la police. Où est la justice, dans ce monde pourri ? "Seven seconds" permet aux individus d'entrevoir une once de lumière dans la noirceur du sujet.

Créée par Veena Sud ("The Killing"), jouée par de fabuleux acteurs dont Regina King ("American Crime") et Clare-Hope Ashitey ("Doctor Foster"), cette série émeut et tient en haleine. C’est tout ce qu’on demande.

"Seven seconds", une série originale Netflix. Avec Clare-Hope Ashitey, Regina King, Beau Knapp, Russell Hornsby… Regardez les 10 épisodes sur Netflix. Choisissez Netflix comme bonus TV dans votre Tuttimus ou Familus pack et regardez cette série directement sur votre TV (menu à la demande > series ou via la chaîne 204).

Cet article me rend ...
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

A lire également

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans