Que boivent et fument les acteurs dans les films et séries ?

Les trucs et astuces des accessoiristes pour rendre le factice plus vrai que nature

Que boivent et fument les acteurs dans les films et séries ?


Les acteurs de nos séries et films favoris ont souvent un verre à la main. Et pourtant, ils ne boivent pas vraiment car, pour les besoins de la scène, les alcools forts sont remplacés par de l'eau, le whisky par du thé tiède et la bière par du thé glacé avec de l'acide carbonique. Evidemment, il reste des irréductibles qui veulent boire pour de vrai : dans la série britannique 'Six Sexy', le personnage de Patrick buvait de l'authentique Guinness car la bière irlandaise est difficile à imiter.

On dit même qu'Edward Norton et Brad Pitt étaient réellement bourrés dans la scène de 'Fight Club' où ils balancent des balles de golf dans des bâtiments voisins. Shia LaBeouf était, de son propre aveu, presque toujours ivre sur le tournage du film 'Des hommes sans loi', dans lequel il jouait un alcoolique. Il avait ainsi les yeux toujours rouges et le visage gonflé au moment de monter sur le plateau. Mais comment imite-t-on l'herbe, la cocaïne ou le crack pour les besoins d'un tournage ?

Des cigarettes aux herbes de Provence dans Mad Men

Des cigarettes aux herbes de Provence dans Mad Men


La plupart du temps, les acteurs fument des cigarettes factices : sur le tournage de "Mad Men", ce sont des Ecstasy Smokes - des clopes aux herbes - qui étaient utilisées. L'acteur principal Jon Hamm détestait la cigarette mais le personnage de Don Draper était un fumeur à la chaîne. Il a donc fallu inventer cette solution. "Elles ne contiennent ni goudron, ni nicotine et sont donc sans effet sur la santé", explique Hamm. Mais son explication n'est pas 100 % satisfaisante: fumer des herbes de Provence n'est pas très bon pour la santé mais cela reste nettement moins nocif qu'une vraie cigarette.

Sniffer de la vitamine B plutôt que de la cocaïne

Sniffer de la vitamine B plutôt que de la cocaïne


Sniffer de la cocaïne pour les besoins d'un rôle est évidemment impensable pour la grande majorité d'entre nous. Pourtant, les acteurs se retrouvent souvent confrontés à des scénarios où la poudre blanche est bien présente. Mais, rassurez-vous, ils ne prennent pas de la vraie coke. Dans la plupart des cas, ils sniffent à l'écran de l'inositol, le nom savant de la vitamine B en poudre, qui ressemble de très près à la cocaïne. Souvent, on enduit l'intérieur de la paille du sniffeur de vaseline afin que la poudre reste collée dans la paille et n'atteigne pas le nez du sniffeur.

Le nez d'Al Pacino a mal supporté le lait en poudre dans Scarface

Le nez d'Al Pacino a mal supporté le lait en poudre dans Scarface


On a prétendu pendant des années qu'Al Pacino avait sniffé tellement de cocaïne pour son rôle dans le légendaire film "Scarface" que ses narines avaient été gravement endommagées. Pourtant, sur le tournage, la drogue avait été remplacée par du lait en poudre. Par contre, il est parfaitement exact que l'acteur a connu de gros ennuis avec son nez : "Comme il s'agissait de lait en poudre, j'ai endommagé mes narines et pendant des années j'avais encore des morceaux de cette poudre qui me gênaient. Je ne sais pas exactement ce qui s'est passé avec mon nez mais il n'a plus jamais été le même après le film", a-t-il un jour raconté dans une interview.

De la farine et de la colle forte plutôt que du crack

De la farine et de la colle forte plutôt que du crack


Le crack est une version chauffée de la cocaïne, souvent reconnaissable à sa forme de petits morceaux blancs. Pour fabriquer du faux crack, on utilise souvent de la farine et de la colle forte. Attention tout de même à ne pas rester avec les deux doigts collés!

De l'eau et de la peinture plutôt que de l'héroïne dans Trainspotting

De l'eau et de la peinture plutôt que de l'héroïne dans Trainspotting


Comment faire lorsqu'un acteur doit jouer une scène où il s'injecte de l'héroïne ? Sur le plateau du film-culte "Trainspotting", Gordon Fitzgerald était en charge de résoudre ce genre de questions. "Nous avons fabriqué un mélange d'eau et de peinture afin de donner l'impression que le sang se mélangeait avec le liquide dans la seringue. Nous injections ce mélange dans une prothèse d'un bras", explique Tracy Gallagher, membre de l'équipe de tournage dans une interview.

Du sucre candy plutôt que des amphétamines dans Breaking Bad

Du sucre candy plutôt que des amphétamines dans Breaking Bad


Les fans de 'Breaking Bad' frappent souvent à la porte du magasin de bonbons de Debbie Ball, à Albuquerque. Pourquoi ce pèlerinage ? Parce ce que c'est elle qui a fourni les amphétamines que Walter White fabrique dans la série. C'est en effet Debbie qui a fourni la drogue aux acteurs sous forme de sucre candi. Voilà pourquoi chaque client qui entre aujourd'hui dans son magasin, entièrement décoré aux couleurs de "Breaking Bad", veut un sachet du célèbre produit de la série.

De l'herbe factice dans Homeland

De l'herbe factice dans Homeland


Dans la très populaire série "Homeland", Dana Brody consomme du cannabis et l'accessoiriste Gillian Albinski a dû inventer une solution pour donner le change à l'écran. Il a utilisé de l'origan. "Ça sentait tellement la vraie herbe qu'on s'est demandé s'il n'y avait pas eu une erreur de manipulation. Mais j'ai déjà travaillé avec des acteurs qui voulaient absolument se rouler un vrai joint", explique-t-elle. Certaines entreprises spécialisée fabriquent même de l'herbe factice : elle ressemble à du cannabis, mais quand on la fume, pas le moindre éléphant rose à l'horizon avec ce produit sans THC.

Cet article me rend ...
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

A lire également

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans