Les meilleurs films d'animation pour adultes

Tous les films d'animation semblent réservés aux enfants, petits et grands, comme le prouvent les studios Pixar avec des chefs-d'oeuvre comme ‘Wall-E’, ‘Up’ ou ‘Coco’, mais il existe aussi des films écrits avant tout pour un public adulte. Le célèbre réalisateur Wes Anderson ("Moonrise Kingdom", "The Grand Budapest Hotel") sort cette semaine "L'île aux chiens", son deuxième film d'animation."L'île aux chiens" a fait l'ouverture du Festival de Berlin et a été salué par des critiques unanimes. Voici quelques films d'animation à ne manquer sous aucun prétexte...

L'île aux chiens

L'île aux chiens © Isopix

En raison d’une épidémie de grippe canine, le maire de Megasaki ordonne la mise en quarantaine de tous les chiens de la ville qui seront alors envoyés sur ce qu’on appellera l’Ile aux Chiens. Le jeune Atari, 12 ans, vole un avion et se rend sur l’île pour rechercher son fidèle compagnon, Spots. Aidé par une bande de cinq chiens intrépides et attachants, il découvre une conspiration qui menace la ville.
 
Un film de Was Anderson, avec les voix de Vincent Lindon, Romain Duris, Hippolyte Girardot, Mathieu Amalric, Yvan Attal, Daniel Auteuil, Greta Gerwig, Isabelle Huppert, Louis Garrel et Léa Seydoux



Sausage Party

Sausage Party © Isopix

Si "Isle of Dogs" était destiné à un public enfantin, ce n'est pas le cas de "Sausage Party" (2016). Si vous aimez les blagues vulgaires qui dérapent sous la ceinture, ce film d'animation est fait pour vous. Réalisé par la même équipe que "Bad Neighbors", avec les voix de Seth Rogen, Kristen Wiig et Jonah Hill.
 
Une saucisse joviale et ses camarades de supermarché dont un pain à hot-dog, un bagel, un taco et une autre saucisse apprennent le terrible sort qui leur est réservé une fois que les humains les achètent. Malgré le manque de soutien qu'ils reçoivent des autres articles du magasin, la bande se lance dans une quête existentielle afin d'en connaître davantage sur leurs origines et comment survire à leur funeste destin.

Cafard

Cafard © Superprod

En Belgique aussi, on sait réaliser d'excellents films d'animation comme le prouve "Cafard", sorti en 2015. Signé par le réalisateur Jan Bultheel, il a été présenté en avant-première au Festival du film d'Ostende, une ville où se situe quasi toute l'action du film. L'acteur Wim Willaert donne beaucoup d'épaisseur au personnage principal grâce à la technique du 'motion capture'. Les autres rôles sont pour Sébastien Dewaele et Maarten Ketels.
 
En 1914 à Buenos Aires, tandis que Jean Mordant participe au championnat du monde de lutte, sa fille Mimi est abusée par un groupe de soldats allemands dans les rues d'Ostende, en Belgique. De retour chez lui, Jean jure de venger sa fille et s'engage aux côtés de son entraîneur et de son neveu au sein du bataillon ACM. Pendant quatre ans, les trois hommes embarquent pour une odyssée autour d'un monde en proie à la guerre.

Fantastic Mr. Fox

Fantastic Mr. Fox © Isopix

Cet autre film d'animation de Wes Anderson, "Fantastic Mr. Fox" (2009), est basé sur le livre éponyme de Roald Dahl. Il convient pour tous les jeunes publics, mais plaira à n'en pas douter aux adultes! Ce film avec les voix de George Clooney, Meryl Streep, Jason Schwartzman et Bill Murray a obtenu deux nominations aux Oscars dans les catégories meilleur film d'animation et meilleure musique de film (pour Alexandre Desplat).
 
Bon père de famille et éditorialiste reconnu, monsieur Renard mène une vie rangée depuis de nombreuses années, entouré de sa femme et de leur fils. Mais cette existence lui paraît bien trop paisible à son goût et ses vieux démons l'assaillent de nouveau. Il se décide à faire une petite virée chez trois fermiers, Boggis, Bunce et Bean pour leur voler leurs volailles. ... Son passage à l'acte met cependant en danger sa famille et toute la communauté animale. Les trois fermiers sont décidés à arrêter monsieur Renard lors de ses chasses nocturnes. Tous les animaux vont alors se liguer contre eux pour aider leur ami Renard.

Valse avec Bachir

Valse avec Bachir © Isopix

"Valse avec Bachir" (2008) est un documentaire autobiographique d'Ari Folman, qui a reçu une nomination aux Oscars dans la catégorie meilleur film étranger. Il a également été récompensé d'un Golden Globes dans la même catégorie.
 
Un réalisateur israélien enquête sur des événements survenus alors qu'il était un jeune soldat au Liban... Ari a rendez-vous avec un ami dans un bar. Celui-ci est hanté par le même cauchemar récurrent dans lequel il est pourchassé par une meute de 26 chiens. Persuadé que ce mauvais rêve est lié à l'expérience qu'ils ont partagée dans l'armée israélienne en 1982, le cinéaste décide de s'enfoncer dans sa mémoire et de rechercher ses anciens compagnons d'armes.

Persepolis

Persepolis © 2.4.7. Films

"Persepolis" (2007) est un film d'animation français basé sur une bande dessinée autobiographique du même nom, de Marjane Satrapi. Le film a été récompensé par le Prix du Jury au Festival de Cannes et a été nommé aux Oscars dans la catégorie meilleur film d'animation. Avec les voix de Chiara Mastroianni et de Catherine Deneuve.
 
Téhéran, 1978. Marjane est une petite fille de 8 ans, rêveuse et idéaliste, couvée par ses parents et sa grand-mère. Tout bascule avec l'instauration de la République Islamiste et l'arrivée de nouvelles règles, comme le port du voile. Avec la guerre contre l'Irak, les conditions deviennent encore plus pénibles. Comme Marjane n'a pas la langue dans sa poche, ses parents préfèrent l'envoyer à Vienne, pour la protéger.

A Scanner Darkly

A Scanner Darkly © Isopix

"A Scanner Darkly" (2006) est un cas à part: ce film du réalisateur Richard Linklater ("Boyhood")  a été animé à partir de prises de vue réelles à l'aide de la technique de la rotoscopie. Le scénario du film est basé sur le livre éponyme de Philip K. Dick, cet auteur ayant également inspiré des films de science-fiction comme "Blade Runner" et "Minority Report." Avec Keanu Reeves, Winona Ryder, Woody Harrelson et Robert Downey Jr.
 
Californie, en 2013. Le pays mène un vain combat contre les réseaux de trafiquants de drogue et les terroristes. Bob Arctor, un policier spécialisé dans les missions d'infiltration, est chargé par son supérieur, James Barris, de surveiller un suspect. Il découvre bientôt que l'individu en question n'est autre que... lui-même ! Cette mission suscite chez Arctor une paranoïa destructrice. Ce brillant policier n'est désormais plus que l'ombre de lui-même. Il tente alors par tous les moyens d'échapper à cette situation inextricable.

Le voyage de Chihiro

Le voyage de Chihiro © Isopix

Le film d'animation japonais "Le voyage de Chihiro (2001)" signé par Hayao Miyazaki a reçu l'Oscar du meilleur film d'animation et a remporté un Ours d'Or au Festival de Berlin. En 2016, ce film a été choisi par un panel de critiques parmi les 4 meilleurs films du 21e siècle. Il convient également à un jeune public.
 
Chihiro, dix ans, a tout d'une petite fille capricieuse. Elle s'apprête à emménager avec ses parents dans une nouvelle demeure. Sur la route, la petite famille se retrouve face à un immense bâtiment rouge au centre duquel s'ouvre un long tunnel. De l'autre côté du passage se dresse une ville fantôme. Les parents découvrent dans un restaurant désert de nombreux mets succulents et ne tardent pas à se jeter dessus. Ils se retrouvent alors transformés en cochons. Prise de panique, Chihiro s'enfuit et se dématérialise progressivement. L'énigmatique Haku se charge de lui expliquer le fonctionnement de l'univers dans lequel elle vient de pénétrer. Pour sauver ses parents, la fillette va devoir faire face à la terrible sorcière Yubaba, qui arbore les traits d'une harpie méphistophélique.

South Park, le film

South Park, le film © Isopix

En 1999, la série d'animation satirique "South Park", plusieurs fois récompensée aux Emmy Awards, sort son propre long métrage. "South Park, le film - Plus long, plus grand et pas coupé" est une parodie des films de Disney et des comédies musicales comme "Les Misérables". La chanson "Blame Canada", extraite de la bande originale du film a été nommée aux Oscars dans la catégorie "meilleure chanson originale".
 
Quatre enfants parviennent à voir un film canadien interdit au moins de 18 ans car jugé trop vulgaire. Forts de ce qu'ils ont vu, ils ne tardent pas à imiter les acteurs et à recréer des scènes du film devant leurs camarades de classe. Leurs parents, scandalisés, accusent le film d'avoir perverti leurs enfants. En peu de temps, l'affaire devient médiatique et les États-Unis entrent en guerre avec le Canada...

L’Étrange Noël de M. Jack

L’Étrange Noël de M. Jack © Touchstone Pictures

" L’Étrange Noël de M. Jack " (1993) est un film d'animation en forme de comédie musicale réalisé par Henry Selick et basé sur une histoire écrite par Tim Burton. C'est le premier film d'animation à être réalisé image par image et à être nominé aux Oscars pour les meilleurs effets spéciaux. La musique composée par Danny Elfman a reçu une nomination aux Golden Globes. En 2006, les studios Disney ont ressorti le film en 3D. De nombreux parents jugent le film un peu trop effrayant pour les jeunes enfants
 
Halloween Town et ses étranges habitants célèbrent la fin des festivités annuelles dans une débauche de farces macabres et de jeux malicieux. Comme tous les ans, le grand ordonnateur de ces folles cérémonies est le charismatique Jack Skellington, squelette de son état. Bien qu'acclamé et fêté par ses concitoyens, Jack n'a pas le coeur aux réjouissances. D'année en année, il a perdu le goût de ces débauches rituelles, la solitude et l'ennui se sont lentement emparés de son coeur : le roi des citrouilles rêve d'expériences nouvelles. L'une de ses déambulations mélancoliques le mène par hasard jusqu'au passage secret conduisant au monde merveilleux de Christmas Town. Ébloui par l'univers magique qu'il y découvre, Jack n'a désormais plus qu'une idée en tête : s'emparer de l'esprit de Noël.

Cet article me rend ...
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

A lire également

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans