Doug Jones, l’acteur inconnu le plus célèbre du monde

Doug Jones, l’acteur inconnu le plus célèbre du monde © Isopix

Il a tourné dans plus de 150 films, on l’a vu partout à Hollywood et il est aussi expérimenté que Matt Damon. Et pourtant, personne (ou presque) ne le connaît. Partons à la découverte de Doug Jones, l'acteur hollywoodien le plus méconnu de la planète.

Un contorsionniste doué

Un contorsionniste doué


À chacun son hobby… Doug Jones, lui, est passionné de contorsionnisme. Il est capable de plier son corps sans effort apparent et de lui faire prendre les positions les plus inconfotbales. Des qualités qui furent vite repérées par le monde du cinéma, qui lui a rapidement offert quelques rôles : le clown maigre dans “Batman Returns” ou le chef des Gentlemen, une meute de démons dans un épisode de “Buffy contre les vampires”. Ces rôles ont donné le ton de sa carrière et Doug Jones apparaît souvent sous les traits de personnages méconnaissables.


Étranges créatures

Étranges créatures © Isopix

Guillermo del Toro a régulièrement utilisé Doug Jones dans ses films en lui confiant des rôles de monstre ou de créature effrayante. Dans “Mimic”, par exemple, il joue un cafard meurtrier qui se transforme en être humain. Dans “Le Labyrinthe de Pan” il signe une performance mémorable dans le rôle d’un faune, une créature au croisement de l’homme et de la chèvre. Le réalisateur l'a également recruté pour “L’Échine du Diable”, “Hellboy” et “Hellboy II”. "Jouer une créature étrange nécessite une combinaison de compétences pas si évidentes. L'acteur doit pouvoir percer à travers le latex et le silicone. Peu en sont capables. Doug est le seul en qui j'ai confiance pour de tels rôles”, explique Guillermo Del Toro.

Vampire

Vampire


Dans la série “The Strain”, produite par Netflix, Doug Jones a trouvé un autre rôle à sa mesure avec cette histoire où les victimes d'un virus se réincarnenet en vampires. Sur Netflix, on peut également découvrir ses talents dans “Star Trek: Discovery”, où il interprète Saru, un alien.


Doug Jones en monstre marin

Doug Jones en monstre marin © Isopix

Autre tour de force récent, son rôle de monstre marin dans “La Forme de l’eau”, le grand gagnant de la dernière cérémonie des Oscars. C’est l'entreprise canadienne M. X, basée à Toronto, en charge de effets spéciaux, qui a conçu son costume. Doug Jones a payé de sa personne sur ce tournage puisqu’une fois dans ce costume, il ne pouvait pas toucher le moindre objet ou respirer par la bouche. Chaque matin, après l’habillage, il devait se jeter dans un container rempli d'eau pour tourner ses scènes et maîtriser les techniques de plongée.

Pas vraiment pratique

Pas vraiment pratique © Isopix


Son boulot n’est pas toujours très fun et l'acteur le reconnaît humblement: "En fonction de la créature que je dois jouer, je m'assieds dans le fauteuil de maquillage pendant quelques minutes ou plusieurs heures. Pour le personnage d’Abe Sapien, l'équipe de maquillage le grimait pendant 7 longues heures par jour. Et être entièrement vêtu de caoutchouc n'est pas très glamour : sous le costume, il fait teriblement chaud: “On étouffe et les costumiers n’ont pas toujours pensé à laisser un trou dans le déguisement pour aller aux toilettes”, plaisante Doug.


Le costume mais pas la voix

Le costume mais pas la voix © Isopix

Quand vous jouez ce genre de monstre, la reconnaissance du grand public n’est pas toujours au rendez-vous. Si c’est bien Doug Jones qui enfile le costume d'Abe Sapiens dans “Hellboy”, la voix du personnage est confiée à David Hyde Pierce. Idem pour son rôle d’anti-héros dans “Les Quatre Fantastiques et le Surfer d’Argent”, où il est doublé par Laurence Fishburne. Mais dans “La Forme de l’eau”, l'homme derrière le costume est enfin au centre de l’attention.

Enfin un rôle humain !

Enfin un rôle humain !

Ne riez pas: dans “Monkeybone”, Doug Jones joue un Yeti qui est exploitant d'un cinéma. Bridget Fonda, Rose McGowan et Brendan Fraser sont également à l’affiche de cette comédie noire. Pour ceux qui voudraient voir l'acteur jouer le rôle d'un véritable être humain, nous vous conseillons la comédie délirante “Super Capers”, une parodie des films de super-héros dans laquelle il joue le rôle de l'agent spécial Smith

Son nouveau rôle

Son nouveau rôle © Isopix


Doug Jones sera bientôt à l’affiche de “Gehenna: Where Death Lives”, un film d'horreur dans lequel il joue une créature monstrueuse. Son personnage terrorise cinq touristes, qui ont débarqué sur une île pour trouver un nouveau lieu de vacances et ont découvert un bunker de la Seconde Guerre mondiale.


Cet article me rend ...
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

A lire également

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans