Michelle Pfeiffer fête ses 60 ans

A l’occasion de ses 60 ans, qu’elle fêtera le 29 avril, Michelle Pfeiffer reçoit toute notre attention. Révélée à vingt ans dans "Grease 2" et "Scarface", la jeune femme au visage félin tracera son sillon sur les rutes de Hollywood et recevra plusieurs prix d’interprétations pour ses rôles mémorables. Retour sur les films qui ont marqué son parcours d’actrice.

Michelle Pfeiffer fête ses 60 ans © Photonews


Michelle Pfeiffer est née à Santa Ana en Californie, le 29 avril 1958 dans une famille modeste. Après le collège, elle fait des études de secrétariat et s’intéresse au théâtre. Cette grande blonde filiforme, dont la famille a des origines européennes diverses, participe à des concours de beauté. Dans les années 90, elle sera élue deux fois parmi les plus belles femmes du monde par le magazine People.

Débuts difficiles

Débuts difficiles


Avant de connaitre la gloire, Michelle traverse une jeunesse difficile en raison de ses assuétudes (alcool et drogues) et tombe sous l’emprise d’un groupe malsain, les « Respirants », qui prônent le jeune à l'extrême. Elle confiera à 55 ans, dans une interview au Sunday Telegraph : « j’ai fait partie d’une secte ».

En 1981, Michelle semble tirée d’affaire, aidée par un acteur débutant, Peter Horton, dont elle tombe amoureuse. Pendant leur voyage de noces, un coup de fil annonce à Michelle qu’elle a été choisie pour jouer dans la célèbre comédie musicale "Grease 2". Elle apprend à chanter pour son premier grand rôle. Sa carrière démarre.

"Scarface" (1983)

"Scarface" (1983) © Photonews


Après quelques petits rôles au cinéma, c’est véritablement dans "Scarface" que son talent explose. Pendant l’audition, Michelle Pfeiffer coupe la main de son partenaire, Al Pacino, avec un morceau de verre. Convaincre le réalisateur Brian De Palma n’est pas évident, mais il lui offre le rôle d’Elvira, la compagne d’un mafieux richissime, Tony Montana. Esseulée et droguée, maltraitée par Tony, Elvira se morfond dans une cage dorée, la luxueuse demeure de Montana en attendant la descente aux enfers.

Plus tard, Michelle Pfeiffer retrouvera son partenaire, Al Pacino, dans "Frankie et Johnny" (1991), où elle joue le rôle d'une serveuse abîmée par la vie.

"Les Sorcières d'Eastwick" (1987)

"Les Sorcières d'Eastwick" (1987) © Photonews


On se souvient de ce superbe trio de femmes, Michelle Pfeiffer, Cher et Susan Sarandon jouant les sorcières dans un mystérieux manoir, lorsqu’arrive chez elles un très coquin Jack Nicholson dans cette comédie fantastique de George Miller. Sur le tournage des "Sorcières d’Eastwick", Michelle et Cher font preuve d'un talent humoristique. Elles deviendront de proches amies.

"Les Liaisons Dangereuses" (1988)

"Les Liaisons Dangereuses" (1988) © Photonews


Encore un rôle marquant pour Michelle Pfeiffer. En 1988, elle devient la vertueuse Mme de Tourvel dans le très beau film inspiré du roman français, "Les Liaisons Dangereuses", et réalisé par Stephen Frears. Face aux machiavéliques Glenn Close et John Malkovich, la fragile Tourvel est un oiseau pour le chat. Acclamée par la critique, Michelle Pfeiffer remporte le BAFTA de la meilleure actrice dans un second rôle et est nommée pour l'Oscar de la meilleure actrice.

"Susie et les Baker Boys" (1989)

"Susie et les Baker Boys" (1989) © Isopix


Hollywood aime les femmes fatales un peu paumées... En 1989, elle se couche sur un piano et susurre les paroles d’une chanson à Jeff Bridges, qui ne se tient plus. Dans la peau de Susie Diamond, une ancienne call-girl devenue chanteuse, Pfeiffer fait mouche. Elle interprète toutes les chansons de son personnage dans dans "Susie et les Baker Boys". Un maigre succès au box-office mais Michelle est acclamée par les critiques. Elle remporte plusieurs prix, dont le Golden Globe de la meilleure actrice.

En 1992, Michelle aura doit à une seconde nomination  l’Oscar pour sa prestation dans "Love fields". Ce film lui apportera l'Ours d'argent de la meilleure actrice.

Les années 90

Les années 90 © Isopix/Photonews


"Le Temps de l'innocence" (1993) est encore un chef-d’œuvre. Dans ce film dramatique et romantique, en costume d'époque, le cinéaste Martin Scorsese dirige deux acteurs fascinants : Daniel Day-Lewis et Michelle Pfeiffer. Elle reçoit pour ce rôle le prix Elvira Notari à la Mostra de Venise 1993 et obtient sa sixième nomination aux Golden Globes.

Les réalisateurs continuent de s’arracher celle qui séduit les plus grands acteurs, comme Robert Redford, son partenaire dans "Personnel et confidentiel" (photo de droite) réalisé par Jon Avnet en 1996.

Gros succès commerciaux

Gros succès commerciaux © Photonews


En 1992, Pfeiffer prend les traits de Catwoman dans "Batman : Le Défi" de Tim Burton. Formée au kick boxing et au maniement du fouet, Michelle est une véritable héroïne de comics. Le cinéma se souviendra d'elle comme l’une des icônes les plus sexy des années nonante.
Le succès de ce film (avec aussi Michael Keaton) permet encore une fois à l’actrice de recevoir un cachet somptueux, mais aussi d’être encensée par les critiques.

Les années 2000

Les années 2000 © Isopix


Dans les années 2000, Michelle Pfeiffer ralentit la cadence. C’est avec Harrison Ford que l'actrice tourne le thriller "Apparences", qui fera un carton en salle. Après, les propositions de rôles intéressants diminuent. Elle rejoindra encore le casting de "Hairspray" (2007) avec John Travolta, "Happy New Year" (2011), "Dark Shadows" (2012) et "Malavita" de Luc Besson (2013).

Mais l’on retiendra surtout la courtisane de "Chéri" (photo) que Michelle Pfeiffer incarne avec sensibilité dans le film de Stephen Frears, avec son jeune amant, Rupert Friend.

"Le Crime de l'Orient-Express"

"Le Crime de l'Orient-Express" © Photonews


En 2017, l’actrice, qui a 59 ans, revient dans le film d’horreur "Mother!" de Darren  Aronofsky et elle accepte un second rôle dans "Le Crime de l'Orient-Express", partageant l’affiche avec d’autres stars, dont Kenneth Branagh en Hercule Poirot, Johnny Depp, Penélope Cruz et Judi Dench. En 2018, Michelle Pfeiffer devrait revenir dans le blockbuster "Ant-Man and the Wasp".

En attendant de retrouver à l'écran cette grande dame du cinéma, on lui souhaite déjà un joyeux anniversaire.

Cet article me rend ...
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

A lire également

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans