Ces films qui ont cartonné en 2018

En un an, une quantité astronomique de films sort en salle. Certains au terme d’une (très) longue attente, mais aussi d’autres qui nous touchent d’une manière inattendue. Voici les 10 films incontournables de 2018, au moins pour l’émotion qu’ils dégagent (et qui ont, en plus, généré des bénéfices considérables) !

Les Indestructibles 2

Les Indestructibles 2 © Walt Disney Studios Motion Pictures.


Enfin… pour tous les fans qui trépignaient d’impatience ! Quatorze ans après la sortie du premier volet, la suite des aventures de cette famille de superhéros est arrivée en salle le 15 juin. La supermaman Elastigirl sauve le monde pendant que superpapa s’occupe de la famille et tente de gérer les pouvoirs encore incontrôlés de bébé JackJack. Cette suite tient toutes ses promesses et près de 4,5 millions de spectateurs l’ont vue en Belgique. Aux États-Unis, le film a rapporté plus de 180 millions de dollars durant la première semaine d’exploitation, ce qui constitue un record pour un film d’animation. Au total, la recette des « Indestructibles 2 » a atteint 608 millions de dollars. Incroyable !


Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald

Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald © Warner Bros. Pictures


Le deuxième film de la série qui-n-est-pas-Harry-Potter-mais-qui-tourne-quand-même-autour-de-l-univers-de-Harry-Potter est porté par un casting de rêve : Johnny Depp, Jude Law et Eddie Redmayne. Pour plonger dans l’univers de ces magiciens et sorcières, il n’est pas nécessaire d’avoir lu toute la série Harry Potter (sur quelle planète viviez-vous alors ?), mais les fans du sorcier de Poudlard y trouveront de nombreuses références. Sorti le 16 novembre, le film a déjà rapporté le chiffre magique de 134 millions de dollars au niveau mondial.


Sans un bruit

Sans un bruit © Paramount Pictures


Si vous voulez éviter les cauchemars, passez votre chemin. Sans un bruit est un thriller d’épouvante dont l’action se déroule dans un monde où il vaut mieux ne pas faire de bruit, car sinon… des choses moyennement plaisantes risquent de se produire. Ce film dans lequel les dialogues et les bruits sont très rares constitue une véritable expérience cinématographique à vivre. Une main qui plonge dans un paquet de popcorns, un baiser échangé entre deux amoureux, voire un simple soupir, semblent résonner dans la salle. Mais le plus surprenant avec ce film, c’est le succès qu’il a rencontré. Depuis sa sortie le 6 avril, il a rapporté 188 millions de dollars.


Le Retour de Mary Poppins

Le Retour de Mary Poppins © Walt Disney Studios Motion Pictures.


Cinquante ans après la version originale avec Julie Andrews, Mary Poppins signe son grand retour au cinéma. Jane et Michael sont devenus adultes et la gouvernante qui a marqué leur enfance revient dans leur vie. Ce feel good movie, qui est mené par Emily Blunt dans le rôle phare, permet à la nouvelle génération de découvrir Mary Poppins et aux plus anciens, de la redécouvrir. Dick Van Dyke, qui jouait le rôle du ramoneur Bert dans la version originale, est également à l’affiche de ce remake. Il a aujourd’hui 91 ans. La sortie du film est prévue le 19 décembre et une vague de nostalgie est attendue dans les salles.  


L’Ombre d’Emily

L’Ombre d’Emily © Lionsgate


S’agit-il d’une comédie ? D’un thriller ? D’un drame ? C’est la question que l’on se pose sans arrêt pendant ce film tant les scènes prenantes et les scènes hilarantes peuvent se succéder. Anna Kendrick et Blake Lively incarnent deux mères modernes, mais leur situation peut être bien différente de ce que l’on imagine a priori. Le scénario totalement inattendu est un régal pour les amoureux du cinéma. Et cerise sur le gâteau, le dénouement est totalement surprenant. Depuis sa sortie le 14 septembre, le film a rapporté 53 millions de dollars, dont 1 million rien qu’en Belgique.


BlacKkKlansman : J’ai infiltré le Ku Klux Klan

BlacKkKlansman : J’ai infiltré le Ku Klux Klan © Focus Features


Un film basé sur une histoire vraie. Le premier détective noir du Colorado tente d’infiltrer le Ku Klux Klan, une organisation suprématiste blanche qui a marqué les années 70 par ses actes racistes extrêmement violents. Un thème (hélas) toujours d’actualité aux États-Unis. Un film à voir absolument pour beaucoup. Ces chiffres l’illustrent : depuis sa sortie le 10 août, il a rapporté 48 millions de dollars, dont presque 800 000 euros en Belgique.


Deadpool 2

Deadpool 2 © Marvel Entertainment


Après le premier numéro de cette comédie d’action hilarante, l’antihéros Deadpool ne pouvait que revenir, avec à nouveau Ryan Reynolds dans le rôle principal. Tantôt grossier, tantôt violent, le film repose sur de nouveaux personnages et un nouveau méchant. C’est le long métrage idéal à voir en couple : de l’action et de bons effets spéciaux pour monsieur, de l’humour et du romantisme pour madame. Et les chiffres démontrent qu’il plaît à tout le monde puisque depuis sa sortie le 18 mai, il a rapporté 318 millions de dollars dans le monde. La Belgique est également fan de Deadpool puisque les spectateurs belges ont grossi sa cagnotte de 3 millions d’euros.


Black Panther

Black Panther


Les superhéros ont eu la cote cette année et Black Panther a participé à la fête. Apparu dans la série Avengers en 2014, ce superhéros des Studios Marvel est aujourd’hui tout en haut de l’affiche. Pour ce film, Marvel a quasi exclusivement fait appel à des acteurs noirs, ce qui fut particulièrement remarqué dans l’Amérique de 2018. Depuis sa sortie le 16 février, la recette a atteint les 700 millions de dollars. En Belgique, le film a rapporté 3,4 millions d’euros.


My Beautiful Boy

My Beautiful Boy © Amazon Studios


Notre compatriote Felix Van Groeningen a tapé dans le mille avec ce drame sur un adolescent prisonnier de sa dépendance à la drogue et sur son père prêt à tout sacrifier pour l’aider à en sortir. Ce film est décrit comme un drame pour adultes touchant. Il ne vous fera donc pas pleurer de rire, mais réfléchir. Le talent de Timothée Chalamet explose à l’écran dans le rôle du fils et Steve Carell est aussi excellent dans le rôle du père. Le public ne s’y est pas trompé puisque, sur une courte période (le film est sorti le 12 octobre), les recettes ont atteint les 7 millions de dollars, dont 210 000 euros en Belgique, soit 3 % du chiffre d’affaires.  


Bohemian Rapsody

Bohemian Rapsody © 20th Century Fox


Nous vous avons gardé le meilleur film de l’année 2018 pour la fin. Ce biopic illustre la vie turbulente du chanteur de Queen, Freddie Mercury, pleine de musique, de drogue et de rock’n’roll. L’acteur Rami Malek est époustouflant dans le rôle de Freddie et l’apothéose du film est la reconstitution du concert de Wembley, à Londres, devant 72 000 personnes : un concert considéré comme le point de départ de la deuxième vie de Queen. Vous voulez connaître un autre point fort du film ? Sa recette de 164 millions de dollars au cours de son premier mois d’exploitation (le film est sorti le 2 novembre). En Belgique, les fans de Freddie Mercury ont dépensé 760 000 euros pour vibrer et danser au cinéma devant « Bohemian Rapsody ».


Cet article me rend ...
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

A lire également

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans