Robin des Bois : les films les plus emblématiques de ce personnage populaire

Robin Hood, le prince des voleurs, est de retour avec une nouvelle adaptation depuis le 28 novembre dans les salles obscures. Chaque génération a son propre Robin des bois, et cette fois, Taron Egerton s'immisce dans la peau du célèbre homme libre britannique. L’histoire de Robin des Bois est contée depuis environ 800 ans, mais les différentes versions varient parfois un peu. Elles ont une chose en commun: Robin des Bois s'est toujours battu contre les autorités corrompues.

Robin des Bois : les films les plus emblématiques de ce personnage populaire © IMDB


Robin des Bois a toujours été un personnage très populaire. Au début du Moyen Âge, des histoires et des chansons ont fait surface au sujet du talentueux archer qui volait aux riches pour donner aux pauvres. Le premier texte imprimé, 'A gest of Robyn Hode', date de 1510 et a en effet été publié par Jan van Doesbroch à Anvers. C'était l'un des premiers livres imprimés non religieux, ce qui en dit long sur la popularité du personnage, et pas seulement sur les classes inférieures - analphabètes -. Depuis, sa popularité n'a fait que croître et les nombreuses adaptations de films ont fait de Robin des Bois le héros folklorique le plus célèbre et le plus aimé de tous les temps. D'après le livre des records Guinness, Robin des Bois, après Sherlock Holmes, est le personnage le plus souvent joué dans les films, les séries télévisées et les représentations théâtrales. Voici un aperçu des films et des séries les plus emblématiques avec Robin des Bois en tête d’affiche.

Robin Hood (1922)

Robin Hood (1922) © IMDB


En 1912, l’histoire de Robin des Bois est filmée pour la première fois par les studios américains Eclair. L'acteur Robert Frazer y joue le rôle principal dans cette version de 30 minutes, dont une copie a été conservée. Cependant, la version du film avec Douglas Fairbanks, la superstar du film muet, est beaucoup plus connue. Le film a coûté une somme astronomique d'environ un million de dollars pour cette époque et est devenu un blockbuster avant-la-lettre.

Le copyright est maintenant expiré, vous pouvez donc visionner le film entier ici en version originale ou remasterisée.


The adventures of Robin Hood (1938)

The adventures of Robin Hood (1938) © IMDB


The Adventures of Robin Hood de Michael Curtiz, avec Errol Flynn et Olivia de Havilland dans les rôles principaux, est maintenant un classique de légende et l’une des nombreuses collaborations réussies de ce trio. Certains prétendent même que c'est le meilleur tournage de tous les temps. Flynn a créé un standard pour tous les acteurs qui jouerait le personnage emblématique après lui. Eroll Flynn est et restera le nec plus ultra des Robin des bois, malgré d'innombrables nouvelles versions de films. Ce long métrage a coûté 2 millions de dollars et fut enregistré en trois bandes Technicolor. The Adventures of Robin Hood a servi de grande avancée pour Warner Bros, qui jusque-là ne réalisait que des films policiers à petit budget. Un film qui au final a permis de récolter quatre millions de dollars et de remporter trois Oscars.


Robin Hood (1973)

Robin Hood (1973) © IMDB

Le dessin animé de Disney datant de 1973 a fait de Robin des Bois un renard chanteur rusé dansant dans la forêt de Sherwood. Cette version de Disney reste encore pour de nombreux enfants une première rencontre avec le héros. "Pour moi, le film Disney est l'un de mes premiers souvenirs de Robin Hood", a déclaré Taron Egerton, l'acteur âgé de 29 ans, qui joue le rôle principal dans la dernière version cinématographique du légendaire conte héroïque. Dans la version bande dessinée, les animaux anthropomorphes jouent les rôle principaux. Par exemple, Robin des Bois est un renard (une référence à «Van den vos Reynaerde»), Petit Jean un ours, Marianne une renarde, le shérif de Nottingham un loup et le roi Richard bien évidemment un lion. Le film a permis de recueillir 9,5 millions de dollars.

La rose et la flèche (1976)

La rose et la flèche (1976) © IMDB


Cette adaptation de Richard Lester porte principalement sur l'histoire d'amour entre le vieux Robin (Sean Connery) et Marianne (Audrey Hepburn, qui est de retour sur le grand écran après un long moment d’absence). L'histoire est une continuation des événements originaux de la légende Robin des Bois.

Robin des Bois revient à Sherwood avec son meilleur ami, Little John, après des années d’exil dans ses derniers jours. Lady Marianne, qui est maintenant entrée au monastère, est en danger et est soumise au pouvoir du roi Jean. Lorsque le shérif de Nottingham menace à nouveau la ville, Robin décide de sortir son épée une dernière fois et de le combattre. Pas de fin heureuse ici. Le duel final entre les éternels ennemis est un combat déchirant entre deux vieillards. Finalement, le shérif meurt, mais Robin est également gravement blessé.

La fin pas si glorieuse mais très émouvante, le suicide collectif dans lequel Marianne s’empoisonne d’abord, puis donne la coupe empoisonnée à Robin, est l’acte ultime d’amour. Avec sa dernière force, Robin tire une flèche par la fenêtre ouverte, demandant à Little John de les enterrer tous les deux à l'endroit où la flèche a atterri. Les références au premier roman de Rosemary Sutcliff, 'The Chronicles of Robin Hood' (1950), sont nombreuses.


Robin of Sherwood (1984-1986)

Robin of Sherwood (1984-1986) © IMDB


La série télévisée britannique 'Robin of Sherwood' a connu un succès retentissant au milieu des années 80 et est devenue une véritable série culte. Les aventures passionnantes, romantiques et mystiques de Robin, de son bien-aimé Marion et des autres oiseaux de la forêt de Sherwood ont fasciné des millions de téléspectateurs dans le monde entier. Le succès de 'Robin of Sherwood' est dû à une combinaison de différents facteurs. Il y a les magnifiques scénarios originaux de Richard 'Kip' Carpenter, une distribution extrêmement forte, sans oublier la musique enchanteresse du groupe irlandais Clannad, qui a donné à la série une atmosphère authentique et inoubliable.

Vous pouvez catégoriser la série dans le genre 'épée et sorcellerie'. Il n’y a pas que l’aventure et les combats, mais aussi les éléments mystiques "païens" qui y jouent un rôle très important. Par exemple, Robin des bois est le «fils» du mystérieux «druide» Herne le chasseur, un homme portant des bois de cerf sur la tête. Un élément novateur important, qui reviendra dans de nombreuses adaptations cinématographiques ultérieures, est l’introduction des Sarrasins, en l’occurrence Nasir (joué par Mark Ryan). Autre nouveauté: Lady Marion, interprétée par la superbe Judy Trott, n’est plus la fille impuissante, mais participe activement aux combats. Elle a également été la référence pour le personnage de la princesse aventureuse et rebelle Merida que l’on peut voir dans la production de Pixar et Disney 'Brave' (2012). Selon de nombreuses personnes, "Robin of Sherwood" est le tournage ultime de la légende de Robin de Bois.

La série qui compte trois saisons a toujours une flopée de fans à travers le monde (entre autres rassemblés dans différents groupes sur Facebook). Une série qui est tout sauf morte, car avec la régularité de l'horloge, de nouveaux livres audio apparaissent avec de nouvelles histoires lues par les membres de la distribution d'origine. La production est entre les mains de Barnaby Eaton-Jones et Spitful Puppet. De nombreux épisodes de 'Robin of Sherwood' peuvent être visionnés intégralement sur Youtube.


Robin des Bois: Prince des voleurs (1991)

Robin des Bois: Prince des voleurs (1991) © IMDB


Dans ‘Robin des Bois: Prince des voleurs’, Kevin Costner montre un côté sombre du personnage et de l’histoire. C'est toujours l'un des films 'Robin des Bois' le plus populaire de tous les temps. C'était aussi le plus cher, avec un budget de 43 millions de dollars. Fait mémorable: un an après l’acclamé ‘Danse avec les loups’, Kevin Costner fut récompensé par le Razzie Award du pire acteur pour Robin des Bois.

Kevin Costner y joue un Robin des bois Don Juan, légèrement moins sévère que les autres. Il est accompagné d'une distribution fantastique avec notamment Alan Rickman en tant que shérif de Nottingham et Sean Connery en tant que Roi Richard - un clin d'œil à sa propre interprétation du héros anglais dans 'La Rose et la Flèche’ 15 ans plus tôt.


Sacré Robin des Bois (1993)

Sacré Robin des Bois (1993) © IMDB


Ce film est une parodie bien connue de l'histoire de Robin de Bois. Sous la direction de Mel Brooks, les moqueries vont bon train sur tout et tout le monde, et particulièrement au sujet des costumes étranges des combattants. Cary Elwes s’y glisse dans la peau d’un Robin des Bois flamboyant et dépassé qui réussit à se frayer un chemin jusqu'à Lady Marianne. Après des satires sur les westerns (Blazing Saddles), des films d'horreur (Young Frankenstein) et Star Wars (Spaceballs), le trublion le plus connu d'Hollywood, Mel Brooks, a parodié le Prince des voleurs. En conséquence, une accumulation de gags semblables à ceux de Monty Python, des accents à la pelle et une très grosse dose de dérision.


Robin des Bois (2010)

Robin des Bois (2010) © IMDB


En 2010, Robin des Bois de Ridley Scott, avec Russell Crowe dans le rôle principal, a fait l'ouverture du 63e Festival de Cannes. Ce qui différencie clairement cette version des films précédents de Robin de Bois, c’est le réalisme que Ridley Scott a apporté. "Je suis convaincu que votre film résistera mieux à l’épreuve du temps si vous restez réaliste" a déclaré le réalisateur. Le Robin des Bois joué par Russell Crowe est historiquement le plus précis et le plus brutal. Le charme typique de Robin des Bois n’est pas perdu, malgré les circonstances sombres. La narration épique nous rappelle un certain 'Gladiator'.

Le film de Scott se situe à l’aube du treizième siècle. Robin Longstride, humble archer au service de la Couronne d’Angleterre, assiste, en Normandie, à la mort de son monarque, Richard Coeur de Lion, tout juste rentré de la Troisième Croisade et venu défendre son royaume contre les Français.De retour en Angleterre et alors que le prince Jean, frère cadet de Richard et aussi inepte à gouverner qu’obnubilé par son enrichissement personnel, prend possession du trône, Robin se rend à Nottingham où il découvre l’étendue de la corruption qui ronge son pays. Il se heurte au despotique shérif du comté, mais trouve une alliée et une amante en la personne de la belle et impétueuse Lady Marianne, qui avait quelques raisons de douter des motifs et de l’identité de ce croisé venu des bois.Robin entre en résistance et rallie à sa cause une petite bande de maraudeurs dont les prouesses de combat n’ont d’égal que le goût pour les plaisirs de la vie. Ensemble, ils vont s'efforcer de soulager un peuple opprimé et pressuré sans merci, de ramener la justice en Angleterre et de restaurer la gloire d'un royaume menacé par la guerre civile. Brigand pour les uns, héros pour les autres, la légende de "Robin des bois" est née. Dans les rôles principaux, on retrouve Russell Crowe, Cate Blanchett, Max von Sydow et Mark Strong.

Robin des Bois de Ridley Scott sera visible ce samedi 8 décembre sur la chaîne AB3 qui fait partie de l'offre de base Proximus TV


Robin des Bois (2018)

Robin des Bois (2018) © IMDB


Le réalisateur Otto Bathurst fait ses débuts au cinéma avec Robin des Bois, après s’être déjà fait remarquer en tant que réalisateur de la série télévisée "Peaky Blinders" et d’un épisode de "Black mirror". Bathurst n’a d’abord pas sauté de joie pour réaliser ce film. "Je me suis dit: cette histoire a été racontée si souvent avant que je ne sois dans le cinéma jusqu’à ce que je découvre que la légende a bien plus à nous offrir que ce que nous avons vu dans les films jusqu'à présent, ce qui nous a donné l'occasion de faire les choses différemment cette fois, choisir une approche plus moderne: partout où règnent la cupidité, les abus de pouvoir et l’injustice et où règnent les mensonges, les gens tirent de l’espoir de cette histoire ", dit Bathurst dans De Telegraaf. "Ils vivent dans l’espoir que quelqu'un se dresse contre le système corrompu, qui fait de Robin des Bois un héros de tous les temps, et certainement du nôtre."

Dans ce nouveau blockbuster, Taron Egerton se glisse dans la peau du célèbre homme libre britannique. Le lauréat d'un Oscar, Jamie Foxx (Ray, Django Unchained) joue sa main droite, Petit Jean. L’adversaire de Robin des Bois est bien sûr le shérif de Nottingham. Il est interprété par Ben Mendelsohn (Star Wars: Rogue One, Ready Player One), de nos jours très demandé pour interpréter des rôles de méchants au cinéma. Il aborde son personnage de manière quelque peu différente, plus contemporaine, plutôt à la manière d’un politicien sournois et manipulateur.


Cet article me rend ...
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

A lire également

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans