Les tops et les flops de M. Night Shyamalan

M. Night Shyamalan réunit deux de ses plus grands succès - Unbreakable et Split - dans le thriller explosif, Glass, actuellement au cinéma. Bruce Willis reprend du service en tant que David Dunn aux côtés du mystérieux Elijah Price interprété par Samuel L.Jackson. James McAvoy vient clôturer le trio en jouant le désormais célèbre Kevin Wendell Crumb, l’homme aux multiples identités qu’on a vu évoluer de manière spectaculaire dans Split. Cette fois, les trois protagonistes se retrouvent enfermés ensemble dans hôpital psychiatrique.

Les tops et les flops de M. Night Shyamalan © Isopix


Avec Glass pour venir clôturer sa trilogie de super héros, le cinéaste ne parvient pas à convaincre les sceptiques, mais les fans se régaleront sans aucun doute autour d’une histoire riche en rebondissements.

Shyamalan, et son cocktail d'événements métaphysiques, de science-fiction, le tout soutenu par une fin souvent inattendue, a longtemps été synonyme de salles de cinéma pleine à craquer. Mais après quelques échecs, la réputation qu’il avait réussi à glaner en nous offrant un hommage toujours plus juste à ses maîtres que sont Spielberg et Hitchock, est retombée comme un château de cartes. Petit aperçu d'une carrière remarquable riche en histoires intrigantes.

Sixième sens : le monde découvre M. Night Shyamalan

Sixième sens : le monde découvre M. Night Shyamalan © Isopix


Après deux petits films, Shyamalan perce enfin en 1999 avec Sixième Sens. Le film, qui regroupe d’un côté l’étonnant Bruce Willis en tant que psychologue et le jeune "je vois des morts" Haley Joel Osment, a laissé une impression indélébile à de nombreux amateurs du septième art. Passionnant dès le début, avec une fin pour le moins mémorable, Sixième sens a permis à Shyamalan de gratter deux nominations aux Oscars: meilleur réalisateur et meilleur scénario.

Incassable : une ode aux super-héros

Incassable : une ode aux super-héros © Isopix


Avec Incassable, Shyamalan offre aux spectateurs une véritable déclaration d’amour à la bande dessinée. Bruce Willis y tient à nouveau le rôle principal, cette fois en tant que gardien de sécurité, seul survivant d’un accident de train. Peu de temps après, il est approché par le mystérieux Elijah Price (Samuel L. Jackson), propriétaire d'un magasin de bandes dessinées, également appelé "Mr.Glass" à cause de ses os fragiles.

Dans Incassable, l’attention se concentre sur la psychologie des personnages et moins sur l’horreur ou la tension. Un film surprenant qui fera l’unanimité auprès de la presse et du public, mais  qui n’a pas réussi à égaler celui du Sixième sens.

Signes : un nouveau blockbuster

Signes : un nouveau blockbuster © Isopix


M. Night Shyamalan est passé en terrain glissant avec ce film datant de 2002 sur les phénomènes surnaturels et les croyances. Cette fois, il choisit Mel Gibson pour tenir la barre de son scénario. L'acteur incarne le révérend Graham Hess, qui quitte son emploi après le décès de sa femme. Un jour, de mystérieux crop circles apparaissent au milieu de son champ. Dans sa recherche de vérité, il est avant tout testé dans sa foi. Bien que la fin n'ait pas séduit tout le monde, Signes mérite amplement le succès qu’il a rencontré auprès du grand public.

Le village: un retour en colère

Le village: un retour en colère © Isopix


Shyamalan continue à jouer avec son public dans Le Village (2004) qui compte Bryce Dalles Howard et Joaquin Phoenix dans les rôles principaux. Des événements étranges, des monstres hideux, ... Mais est-ce bien réel ou simplement le fruit de notre imagination? Le réalisateur nous offre à nouveau une fin surprenante qui porte à réflexion. Aux États-Unis, le film n'a pas reçu un très bon accueil après le traumatisme du 11 septembre mais dans le reste du monde les fans sont restés très enthousiastes.

La Jeune Fille de l'eau: la désillusion

La Jeune Fille de l'eau: la désillusion © Isopix


Alors que tout le monde pensait connaître la recette de Shyamalan, il surprend à nouveau. Avec La Jeune Fille de l’eau (2006), le réalisateur nous transporte dans un conte de fées moderne mêlant humour et tension. Paul Giamatti joue le rôle de superviseur d'un complexe d'appartements qui trouve un jour une nymphe (Bryce Dallas Howard) issue d'un monde de conte de fées.

Le film a été descendu par la critique et a également échoué sa mission auprès du public. Shyamalan s’est même vu récompenser par le Razzie du pire réalisateur et du pire acteur dans un second rôle.

Le Jeune Fille de l'eau est à voir ce lundi 4 février sur la chaîne SyFy (canal 206) présente dans l'option TV Entertainement Channels, l'offre qui plait à toute la famille!

Phénomènes: les critiques continuent

Phénomènes: les critiques continuent © Isopix


Après l'échec de La jeune fille de l’eau, Shyamalan a eu du mal à trouver un nouveau producteur. Finalement, Fox lui offre une nouvelle chance. Il choisit Mark Wahlberg et Zooey Deschanel, deux grands acteurs, pour incarner les rôles principaux. Phénomènes se révèlent comme un film aliénant traitant d'un phénomène qui encourage les gens à mettre fin à leurs jours. Qui ou qu'est-ce qui cause toutes ces morts? Encore une fois, Shyamalan a voulu délivrer aux spectateurs un certain message.

Le film a été nommé quatre fois pour les Razzies, notamment pour le pire film, pire réalisateur et pire acteur. Malgré les critiques négatives, on reste loin du flop commercial.

Le dernier maître de l'air : le point de non-retour

Le dernier maître de l'air : le point de non-retour © Isopix


Avec déjà cinq Razzies au palmarès et cinq autres nominations, Shyamalan a presque atteint le point de non-retour en sortant Le dernier maître de l’air en 2010. Le film, basé sur la série animée éponyme de Nickelodeon, raconte l’histoire d’Aang (Noah Ringer), le seul à pouvoir contrôler les quatre éléments. Il se bat contre la Nation du Feu et son prince exilé Zuko (Dev Patel). Le film a quand même attiré de nombreux fidèles dans les salles, malgré les lourdes critiques. Les suites attendues sont restées jusqu’ici en suspens.

After Earth: encore un flop

After Earth: encore un flop © Isopix


Après l’échec de ses derniers films, la promotion d’After Earth ose à peine porter le nom de Shyamalan. After Earth (2013) a été réalisé à l’initiative de Will Smith, qui y joue le rôle principal aux côtés de son fils Jaden. Ce film de science-fiction raconte l'histoire du général Cypher et de son fils Kitai, qui se sont écrasés lors d'une tempête d'astéroïdes sur la Terre alors inhabitée.

La critique n’a accordé aucune chance à ce long métrage qui est resté bien en dessous des attentes au box-office. Will et Jaden ont reçu chacun leur Razzie, en plus d’une nouvelle nomination pour Shyamalan en tant que pire réalisateur. On laissera chacun se faire sa propre idée.

Plus d'infos sur After Earth

Comment louer ce film?

The Visit: un succès à petit budget

The Visit: un succès à petit budget © Isopix


Alors que plus personne ne croyait en lui, Shyamalan étonne en s’associant au producteur Jason Blum pour le film à petit budget The Visit, qu'il dirigeait secrètement. L’histoire de The Visit s'articule autour de deux enfants restés chez leurs grands-parents qui vont être surpris par des bruits mystérieux durant la nuit. Le film a rapidement été repris par Universal et est devenu l’une des surprises de l’année 2015 en raison de son mélange judicieux entre comédie et horreur.

Plus d'infos sur The Visit

Comment louer ce film?

Split: le retour au top

Split: le retour au top © Isopix


En 2017, Shyamalan renoue avec le succès grâce à Split. Le thriller avec James McAvoy dans le rôle principal raconte l'histoire d'un homme aux multiples personnalités qui kidnappe trois adolescentes. Split a cartonné au box-office et les critiques sont pour la pluplart élogieuses. Le film fait référence à Incassable à plusieurs reprises: une suite réunissant les deux histoires devenait dès lors inévitable.

Cet article me rend ...
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

A lire également

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans