Les trois Magritte de Lubna Azabal

Consacrée "Meilleure actrice" aux Magritte 2019, Lubna Azabal tourne aussi bien en Belgique qu’à l’étranger. Née à Bruxelles en 1973, d’un père marocain et d’une mère espagnole, Lubna Azabal se nourrit de ses différentes cultures pour devenir actrice. Au cinéma, elle se fait remarquer par des réalisateurs étrangers comme Denis Villeneuve, Braden King, Gabriel Range et Ralph Fiennes.

Les trois Magritte de Lubna Azabal © Didier Lebrun / Photonews


Celle qui a débuté devant la caméra de Vincent Lannoo en 1997 dans un court-métrage a suivi sa voie jusqu’à la consécration avec le film "Incendies" présenté à la Mostra de Venise. Elle vient d’être honorée pour son rôle de flic déterminée à déceler la vérité dans "Tueurs". Retour sur les rôles importants de sa carrière.

Regardez la Vidéo de la soirée des Magritte.

"Exils", 2004

"Exils", 2004 © Niko/Lorenvu/Niviere/Isopix


Le cinéaste Tony Gatlif choisit Lubna pour le premier rôle féminin de son film : "Exils". Avec Romain Duris, Lubna Azabal forme un couple étincelant à l'écran. Leur histoire, celle de Zano et Naïma, se déroule lors d’un voyage à partir de la France pour rejoindre la terre de leurs ancêtres : Alger. En passant par l'Andalousie, Zano et Naïma n’emportent qu’un seul bagage, la musique. Ce film a obtenu le Prix de la mise en scène à Cannes en 2004 et offert une visibilité internationale à Lubna Azabal.

Photo : Romain Duris, Tony Gatlif et Lubna Azabal présentent "Exils" à Cannes.

"24 Mesures", 2007

"24 Mesures", 2007 © Isopix / Collection Christophel


Le film de Jalil Lespert "24 Mesures" regroupe Lubna Azabal (Helly), Benoît Magimel (Didier) Sami Bouajila (Chris) et Bérangère Allaux (Marie). Quatre jeunes gens que tout apparemment sépare... Leurs destins vont brutalement se croiser au cours d'une nuit blanche : celle du réveillon de Noël. Ils ont 24 heures pour tout recommencer à Zéro. Cheveux blonds platine, Lubna Azabal lâche sa rage dans la peau d’une paumée, qui tente de récupérer la garde de son fils. Helly rencontre un chauffeur de taxi (Magimel), qui l’entraine dans un jeu de rôles malsain.

"Incendies", 2012

"Incendies", 2012 © Isopix


Derrière la caméra, un grand réalisateur : Denis Villeneuve. De l’autre côté, l’actrice Lubna Azabal, magnifique héroïne d’"Incendies". Ce film retrace le destin d’une femme, Nawal Marwan, au cœur d’une guerre civile. Il se déroule entre Montréal, où ses enfants apprennent le décès de leur mère, et le Liban, pays où Nawal a été enfermée. C’est la consécration pour Lubna Azabal, qui reçoit le Magritte de la meilleure actrice dans le rôle de Nawal Marwan. Présenté lors de la Mostra de Venise, ce drame québécois est ovationné par la critique.


"Here”, 2011

"Here”, 2011 © Collection Christophel © Augustus Film / Lama Productions


L’Américain Braden King propose un premier rôle féminin à Lubna Azabal, celui de Gadarine Nazarian dans « Here ». Lubna y donne la réplique à Ben Foster. Gadarine est photographe et revient dans son pays, l’Arménie. Will, ingénieur cartographe de satellites, doit conduire une étude en Arménie. Un jour l’un et l’autre se croisent et décident spontanément de sillonner le pays ensemble.


"Rock the Casbah", 2013

"Rock the Casbah", 2013 © Isopix / Collection Christophel


Lubna Azabal est à nouveau formidable dans le film à la fois grave et léger de Laïla Marrakchi, "Rock the Casbah". L’histoire se passe à Tanger dans une famille aisée. A la mort de Moulay Hassan (Omar Sharif), ses enfants et ses proches se retrouvent pour trois jours des funérailles dans sa grande demeure. Il y a sa veuve, Aïcha, la grand-mère fantasque, Lalla Zaza, la fidèle domestique, Yacout et les deux filles aînées, Miriam, langue de vipère obsédée par sa beauté (Nadine Labaki) et Kenza, professeure bigote et coincée (Lubna Azabal). Une comédie douce-amère, dans laquelle sont dévoilés les tabous de la société marocaine sur les discriminations des femmes lors de l’héritage.


"Tueurs", 2018

"Tueurs", 2018 © Versus Prduction / Jo Voets


A 45 ans, Lubna Azabal n’a rien perdu de sa fougue et de sa spontanéité. En février 2019, l’actrice monte sur la scène des Magritte pieds nus, prise au dépourvu et manifestement très émue de recevoir son 3e trophée d’actrice. Cette fois, c’est pour le film "Tueurs" de François Troukens et Jean-François Hensgens (2018). Dans ce drame inspiré des Tueurs du Brabant, elle interprète le rôle de Lucie Tesla, une flic qui tient tête à son collègue véreux, Dany Bouvy (Bouli Lanners).

"Tueurs" est une coproduction RTL TVI et Proximus. Regardez le film "Tueurs" dans le Movies & Series Pass.

Cet article me rend ...
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

A lire également

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans