Léa Drucker, une grande actrice discrète

2019 est l’année de la consécration pour Léa Drucker. La nièce de Michel Drucker en a fait du chemin, depuis les petits rôles dans les comédies à succès, jusqu’aux drames dans lesquels elle déploie l’étendue de son art. « Jusqu'à la garde » est le film qui consacre l’artiste avec un César d’interprétation féminine décerné en février.

Léa Drucker, une grande actrice discrète © Photonews


En recevant le trophée de la Meilleure actrice à la cérémonie des César 2019, Léa Drucker rend hommage aux femmes battues, à l'image de celle qu'elle incarne dans « Jusqu'à la garde » de Xavier Legrand.

Regardez la vidéo du discours de Léa Drucker aux César 2019.

Nom de famille : Drucker

Nom de famille : Drucker © Photonews


Drucker. Un nom célèbre dans le paysage audiovisuel. Léa est la nièce de la superstar de la télévision, Michel Drucker et de Jean Drucker, le fondateur de M6. Elle est aussi la cousine, de Marie Drucker, journaliste sur France Télévision. Comme le dit Michel Drucker (au magazine Gala) : « Léa a tracé son sillon toute seule. Elle ne m’a jamais rien demandé, ni à son père, ni à ses oncles. Jamais. Elle a toujours voulu réussir par elle-même. » De film en film, Léa Drucker s’inscrit dans les ornières du cinéma français. Le public l’aime pour son côté solaire mais pudique, sa prestance élégante et discrète.

La vie de Léa

La vie de Léa © Photonews


Léa Drucker nait le 23 janvier 1972 à Caen, d’un père professeur de médecine et d’une mère enseignante. La famille de Léa vit quelques années aux États-Unis puis en France. C’est au lycée que Léa Drucker aborde le théâtre en 1987.

En 1991, la jeune femme décroche un petit rôle dans le film de Philippe Galland, "La Thune". Dans les années 90, Léa apprend son métier au cinéma, à la télévision et au théâtre. En 2002, John Pepper lui offre un premier rôle dans son film "Papillons de nuit".

En 2009, Julien Rambaldi choisit Marc Lavoine, Pierre François Martin-Laval, Pascale Arbillot et Léa Drucker comme interprètes de sa comédie "Les meilleurs amis du monde". Lors du tournage, l’actrice tombe amoureuse du réalisateur, qui deviendra son époux (photo de droite). Leur fille Martha voit le jour en 2014.

Bande-annonce : "Les meilleurs amis du monde"

L'Homme de sa vie

L'Homme de sa vie © Isopix / Collection Christophel


Dans son film "L'Homme de sa vie" (2006), Zabou Breitman imagine un trio amoureux. Léa Drucker impose son style délicat dans la peau de Frédérique, l’épouse de Frédéric (Bernard Campan). En vacances dans la Drôme, le couple est menacé par l’arrivée d’un certain Hugo (Charles Berling). Le temps d’un été, ce séduisant voisin sème le trouble dans le cœur de Frédéric.



Cyprien

Cyprien © Canal + - Isopix


Dans les comédies, elle s’éclate ! Léa Drucker retrouve sa capacité à faire rire dans « Cyprien » (2009) de David Charhon. Elle y donne la réplique à Elie Semoun, qui joue un geek maladivement timide prénommé Cyprien. Héléna (Léa Drucker) est sa collègue au sein d’un magazine dirigé par Catherine Deneuve. Mais un jour, par un mystérieux stratagème, Cyprien se métamorphose en Jack Price, un séducteur irrésistible…


Pièce montée

Pièce montée © Isopix


Dans la comédie « Pièce montée » (2010) de Denys Granier-Deferre, Léa Drucker ne rit plus. Elle incarne une femme épuisée par la vie conjugale. Hélène et son mari Alexandre s’apprêtent à passer le week-end à la campagne pour fêter les noces de leur cousin. Église, tenues soignées, réception dans un château : le mariage s’annonce grandiose. Mais pour Hélène, c’est l’occasion de faire le point sur son mariage qui bat de l’aile. Une fois encore, Léa Drucker tire son épingle du jeu, au milieu d'un casting qui réunit Danielle Darrieux, Jean-Pierre Marielle, Jérémie Renier, Clémence Poésy et Dominique Lavanant.


Place publique

Place publique © Isopix/Sbs Films/Le Pacte/Collection Christophel

Agnès Jaoui engage Léa Drucker dans sa comédie grinçante « Place publique ». Léa joue le rôle de Nathalie, la productrice d’une vedette de la télévision Castro (Jean-Pierre Bacri).Lors d’une fête qu’elle organise dans sa villa, elle invite Castro, ainsi qu’un tas de petites stars du show-bizz. Sorti en 2018, ce film n’obtient pas le succès des précédentes comédies portées par le duo Jaoui & Bacri, qui s’essouffle. Mais Léa Drucker est comme toujours, impeccable.

40 films

40 films © Kino International / Everett Collection


Depuis les années 90, Léa Drucker a tourné une quarantaine de longs-métrages. Parmi les blockbusters, « La Vérité si je mens ! » (2012) de Thomas Gilou, dans lequel Léa Drucker a un petit rôle, obtient un immense succès en salle. Le troisième volet de la comédie récolte 4,8 millions d’entrées dans le monde.

L’année d’après, Léa tourne « Le grand méchant loup » de Nicolas & Bruno et en 2014, « La Chambre bleue » de Mathieu Amalric. Mais le film qui lui offre la consécration est signé Xavier Legrand. « Jusqu'à la garde » permet à Léa Drucker d’affiner plus encore sa palette de jeu et de recevoir un César.


Une série culte

Une série culte © CANAL+ / Be tv


A la télévision Léa Drucker laisse son empreinte dans la série d’Eric Rochant, "Le Bureau des légendes". Dès 2015, cette série d’espionnage produite par Canal + captive la critique et les fans de séries. Léa Drucker est une ancienne psychiatre recrutée par les services secrets. Le Docteur Balmes doit expertiser les « clandestins » qui reviennent de mission et les aider à manipuler leurs cibles.
En quatre saisons, Le Bureau des légendes devient une série culte, portée par Mathieu Kassovitz, Jean-Pierre Darroussin et Léa Drucker.

Découvrez cette série sur Be tv.
Abonnez-vous ici à Be tv !


Cet article me rend ...
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

A lire également

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans